Séries – De Bobby Prod. a Bobbypills, l’animation sans complexe à la Française

bobbyprod

 

J’avais envie depuis un certain temps de traiter de quatre petites séries d’animation qui m’ont beaucoup fait rire dans leur démarche, complètement décomplexées, trash, « Not Safe For Work » comme disent les anglophones. Mais en recherchant un peu quelle équipe était derrière tout ça, j’ai découvert beaucoup de choses intéressantes que je vais mentionner également. Entre pop-culture, sexualité, et barre de fous rires, il est temps de parler des talents qui ont fait partie de ces deux structures, et…j’ai été assez surpris.

 

Au début, y’avait Bobby Prod. .Crée en 2008, il s’agissait pour ce studio d’animation de créer des séries animées destinées aux (jeunes) adultes, sans aucune forme de censure. Du sexe, de la violence, des sujets adultes traités (souvent) par le prisme de l’humour : c’est en quelque sorte le credo du studio qui perdure jusqu’a aujourd’hui, et c’est aujourd’hui avec Bobbypills, structure qui tend cette fois à créer un véritable label d’animation grâce à des stages et des recrutements, que cet esprit grivois animé continue à faire rire. Toutefois, Bobby Prod. continue à produire des travaux de commande en dehors de leurs séries animées : On peut par exemple mentionner les trailers animés de Dead Cells ou Streets Of Rage 4, des séquences animées pour Canal+ pour le Petit Journal de Yann Barthès

Mais il est assez fou de voir quels talents ont travaillé plus ou moins régulièrement avec. On peut déjà mentionner Yves « Balak » Bigerel, scénariste de la série animée Last Man qui s’est illustré également sur les Kassos et Peepoodo (ainsi que les trailers animés mentionnés plus haut) ;

David Alric, co-fondateur de Bobbypills qui à produit les séries dont Crisis Jung ; Baptiste « Gobi » Gaubert, co créateur de la bande dessinée Zblu Cops qui est chez Bobbypills pour Crisis Jung ;

190-1280
J’adorais cette BD étant môme. Y’avait aussi Captain Biceps (La revue Tchô avait de bons trucs !)

Jérémie Périn, réalisateur des clips Truckers Delight et (SURTOUT) Fantasy pour DyE. C’est un peu NSFW pour les deux, mais Fantasy fait partie des mes clips préférés.

 

Bien entendu, j’arriverai pas à mentionner précisément tous les portfolios des personnes présentes dans ces projets, mais j’étais assez étonné de voir les ramifications de ces deux structures, et les créatifs qui y ont participé. Et encore, on parle ici de leurs travaux précédents, il est maintenant temps de parler de ce qui a été crée avec Bobby Prod. / Bobbypills.

Les Kassos (3 Saisons, dispo sur Youtube)

crop2_les-kassos1

Que se passe t’il quand tous nos héros d’enfance (ou même d’aujourd’hui) sont en dehors de l’écran ? Comment vivent t’ils ? C’est sous cet angle et avec un angle trash que Les Kassos nous met dans la peau d’une assistante sociale recevant toutes ces personnalités de la pop-culture aux destins hilarants : La petite Candy est nymphomane, Casimir est un pédophile, Astérix et Obélix veulent lancer un commerce malgré l’addiction à la boisson…

Tous les noms sont remaniés pour les tourner encore plus en ridicule, leur dessin les rend absolument dégueulasses par rapport au personnage de base, bref : De courts épisodes avec des gags parlant de sexe, drogue, de misère sociale, mais toujours avec humour.

 

 

 

Startup Heroes (2 saisons, dispo sur Youtube)

facebook

Certains personnages ont connu, pour leur part, un destin plus envieux que ceux des Kassos. En fait, ils comptent se lancer dans des start-up et vous montrent, sous vos yeux ébahis, leurs vidéos Kickstarter pour vendre leurs projets ! A vous de les soutenir dans toute leur bonne volonté dans des projets sérieux et ambitieux : Le food-truck de Walter White, la société de Maçonnerie Spartatech de Leonidas, ou encore Broz’R, le tinder pour célibataires très exigeants de Cerseï Lannister.

 

 

Vermin (1 saison de 10 épisodes, dispo sur Blackpills)

vermin_poster

Anciennement appelé Chmite dans un trailer d’intention sur Bobby Prod., Vermin est la version finale de celui-ci, dans une série de 10 épisodes que les auteurs qualifient de « Zootopie mais sans tolérance. » On suit l’histoire de Mentos, un jeune homme mante religieuse qui part à la grande ville pour suivre les traces de son père disparu, qui était un « policier d’exception ». Mais c’est avec une collègue mouche (Chemou) et des collègues horripilants que Mentos va devoir cohabiter, dans une ville sale et dangereuse.

 

 

 

Peepoodo and The Super Fuck Friends (1 Saison, 18 épisodes, dispo sur Blackpills)

27154dqsqq

Peepoodo, c’est une série sex-positive qui parle de tolérance et d’éducation sexuelle de manière décomplexée et éducative, dans tout autant de situations plus ou moins absurdes arrivant à Peepoodo, petit hamster jovial et enfantin doublé par Brigitte Lecordier (on ne la présente plus). Je laisse découvrir l’intégralité des épisodes, qui sont disponibles soit sur Youtube (Ils les ont posté en mode « osef tant que c’est pas retiré ») ou Blackpills, qui est une sorte de mini-Netflix pour les séries indépendantes dont Bobbypills fait partie avec Vermin et Peepoodo. L’accès est gratuit avec un code donné par sms (filtre pour les mineurs ?) et le contenu sur le site est intéressant, donc n’ayez crainte !

 

4 séries (et j’ai pas parlé de tout ce qui est dispo chez Bobby Prod. / Bobbypills, encore !) débiles, trash, drôles, à regarder sans prise de tête entre amis pour rigoler un bon coup : C’est à voir, même si l’humour scato-trash peut déranger (et c’est concevable). Toutefois, c’est cool d’avoir de tels projets qui se pérénnisent en France, même si c’est pas que pour les enfants.

Publicités