Mangas – JoJo’s Bizarre Adventure

 

jojos

Il fallait que je fasse un article la dessus. Car s’il y a bien une oeuvre dont l’inspiration se fait sentir encore aujourd’hui alors qu’elle trouve un second souffle, c’est bien la longue série de Hirohiko Araki. Celle qui est encore en cours avec « JoJolion », le huitième arc qui narre le funeste destin de la lignée des Joestar, à travers l’histoire, à travers les menaces….et face à des antagonistes tous plus vicieux les uns que les autres. Mais repartons à l’époque où l’oeuvre est née, et cela ne nous rajeunit pas : 1986. A une époque faite de couleurs flashy, d’hommes virils, et de bonne musique. Et où les principes de la quête initiatique et les bases solides du shônen vont être posées.

 

1406044022-jojo14caeasar1

 

C’est en 1986 que le manga commence à être prépublié dans le Weekly Shonen Jump, hebdomadaire de référence pour la publication de mangas avant que ces derniers ne sortent en format relié. On le doit à Hirohiko Araki, mangaka ayant déjà quelques travaux à son actif, mais dont JoJo’s Bizarre Adventure sera son travail majeur. Et pour cause : Ce sera pas moins de 7 arcs qui seront publiés jusqu’en 2011 (avec un délai dû à un changement de classification durant le septième arc, jugé plus violent que le reste), pour un total de 104 tomes. Un véritable homme orchestre, dont le travail en à inspiré beaucoup, de Yu-Gi-Oh!, l’équipe de mangakas CLAMP, Shaman King ou même….Persona, dont l’héritage est parfois très présent et assumé, avec notamment le système de Stands apparus dès le troisième arc, Stardust Crusaders.

 

N7gfwH9
Ce qu’on appelle les « JoJo poses », sortes de postures variées à l’interprétation comique ou héroïque, ont souvent été reprises dans la culture meme…ou certains jeux.

 

JoJo’s Bizarre Adventure conte, au fil de ses arcs, l’histoire de la famille Joestar, maudite depuis qu’un jeune individu, Dio Brando, a été recueilli par cette famille après que George Joestar, lors d’un triste accident ayant coûté la vie à son épouse, promet à un certain Dario Brando de lui rendre un service quand il le désire. C’est dans ce milieu de l’aristocratie anglaise qu’on découvre Jonathan Joestar, fils pas très à l’aise avec les codes de la haute société et assez passif. C’est un Dio s’imposant comme un rival social (et même amoureux) prêt à tout pour réussir qui va amorcer le conflit entre les deux hommes, qui prend une toute autre tournure quand Dio utilise le Stone Mask, un artefact ancien fonctionnant au sang et transformant son porteur en vampire. C’est avec son manoir saccagé, son père assassiné et son seul courage comme arme que Jonathan va entamer cette longue aventure sur plusieurs générations contre Dio…

Qu’il s’agisse de vampires, de surhommes incas antiques, de nazis, JoJo’s Bizarre Adventure nous fait voir dans ces deux premiers chapitres une galerie de personnages vivants, brièvement mais efficacement développés, qui grandissent au fil de l’intrigue, quitte à parfois subir pour certains une mort héroïque mais violente. L’emphase est beaucoup mise sur la ruse, la construction des personnages, leurs buts, et leur détermination a atteindre ceux-ci.

Et c’est à partir de l’arc 3 (Stardust Crusaders) que l’histoire, qui mettait en scène jusque là des scènes de combat où les personnages se battaient avec l’Art of Mystics (l’Onde, ou une technique de combat basée sur le souffle et les fluides), vont se voir remplacées par les Stands, sorte de manifestation de la psyché de leurs utilisateur, toutes au comportement différent. Quand certains Stands se battent très bien au corps avec d’excellents réflexes, certains ont le contrôle des flammes, d’autres peuvent contrôler les métaux de manière magnétique…

Bien entendu, l’histoire n’est pas en reste, et les arcs commencent à être un peu plus longs. Des méchants se trouvent parfois une rédemption, des menaces ressurgissent, des personnages sauvés viennent aider le héros, et les protagonistes vieillissent…Les arcs se suivent mais ne se ressemblent pas, en changeant de décor, de héros, de Stands, et d’ambiance générale. Quand Stardust Crusaders est un voyage désespéré jusqu’en Egypte, Diamond is Unbreakable devient une chasse à l’homme avec un tueur méticuleux comme proie…Et je ne parle pas de la partie 5 à 7, pas encore adaptées en série animée, mais dont les scénarios partent sur d’autres ambiances, et des enjeux bien différents. Courses de chevaux, milieu carcéral, mafia….Tout se suit, mais rien ne se ressemble.

En parlant des adaptations, JoJo’s Bizarre Adventure à connu beaucoup de produits dérivés, en dehors des mangas. On peut même noter une collaboration avec Gucci pour une ligne de vêtements inspirée de l’arc 6, Stone Ocean. Il faut dire que JoJo’s Bizarre Adventure fait des références à la culture musicale avec le nom de certains de ces personnages : Non seulement Dio (pour Ronnie James Dio), mais également d’autres comme Wham, ACDC, Kraftwerk, Killer Queen… Et c’est sans parler des vêtements des personnages, aux designs parfois bien pensés….quand ce n’est pas le look étrange des Stands.

Gucci_New_York

C’est d’ailleurs dans ces noms plutôt inattendus et cette excentricité de poses et de couleurs que JoJo à su se démarquer, parfois avec second degré. Je parlais brièvement des JoJo’s poses, mais tous les personnages principaux de JoJo’s Bizarre Adventure sont des montagnes de muscles. Ce qui laisse supposer une ambiance homo-érotique, mais il n’en est rien. C’est très coloré, pop, et pas terne avec une course au gros muscles et à la violence. C’est même très souvent la ruse qui l’emporte, et les héros redoublent d’efforts pour utiliser leurs stands de la façon adéquate.

Pour finir, le manga s’est vue adapté en séries animées, dont une récente série animée qui couvre – actuellement- les quatre premiers arcs de la série. Je recommanderais de la regarder avec les doublages originaux, mais c’est un véritable bijou d’animation, de musiques…et d’aventure, pour peu qu’on découvre la licence. Voyager en bonne compagnie n’aura jamais été aussi agréable, et l’on en redemande volontiers, espérons le pour une adaptation future des 4 arcs restants.

Publicités