Plaisir Coupable – Crackdown

Pour ce nouvel article dédié à un plaisir coupable, c’est une très récente promotion sur le Xbox Live qui m’a donné envie de me replonger dans un jeu assez jouissif, un GTA qui aurait viré le côté criminel pour nous mettre dans la peau d’un Judge Dredd sous stéroïdes. Et ce jeu, c’est Crackdown, paru sur Xbox 360 en 2007.

crackdown-original2

Crackdown, c’est un jeu d’action en monde ouvert dans la ville de Pacific City. Ville qui porte très mal son nom tellement le crime est présent, mené par trois gangs (Des classiques, avec un cartel, des triades, et des russes). Mais pour contrer tout ça, une coalition de polices s’est formée. Nommée l’Agence, elle a mis au point un programme de clonage pour créer les Agents, sorte de super-flics aux capacités génétiques évolutives.

En jeu, cela se traduit par un jeu à la troisième personne où notre personnage pourra explorer la ville pour la purifier de ses gangs. Prendre des points de ravitaillement pour l’Agence, attaquer des places fortes pour déloger les lieutenants du Gang, pour au final tuer le chef de gang ; voici ce que vous devrez faire pour libérer la ville. Et bien entendu, votre personnage deviendra de plus en plus fort au fil du jeu avec cinq stats qui évolueront avec vos exploits : Agilité, Explosifs, Force, Pilotage, Armes à Feu. Elles s’obtiennent en récupérant des orbes qui sont une sorte d’expérience obtenue en vous illustrant dans ces catégories.

Tuer avec une voiture augmentera votre pilotage, la même chose avec des grenades augmentera vos explosifs, etc…Votre personnage monte en puissance au fil du jeu, et ce qui semble être un début de surhomme au début du jeu finit en demi-dieu vers la fin du jeu. A vous la possibilité d’envoyer un bus sur des criminels, d’avoir une supercar évoluée avec des mitrailleuses, sniper avec n’importe quelle arme…

1f817c15f245bae56b5ce21bda2d2
Votre personnage, tout comme les véhicules dédiés aux agents, évoluent au fil de la partie en apparence (et en capacités)

Présentant un petit challenge et sans prise de tête, Crackdown est un jeu bourrin, parfait pour se défouler en faisant appliquer la loi (sans déontologie néanmoins). Le jeu connaît une suite en 2010 où l’on rejoue encore les agents dans une ville un peu modifiée, mais qui cette fois est en proie à l’attaque de créatures nocturnes, sortes de mutants un peu bizarres. Le côté « police » s’efface un peu pour donner plus un côté « zombie » par moments, mais le jeu est davantage pensé pour le multijoueur, avec une possibilité de faire la campagne en co-op. Le premier jeu permettait la co-op en online / multiconsole uniquement, le second suit malheureusement le même chemin, mais propose une version augmentée mais pas refondue de la formule du premier jeu.

Enfin, un troisième épisode est en attente depuis longtemps sur Xbox One. Présenté depuis longtemps, on attend encore une date pour le projet, qui promettait un environnement 100 % destructible avec usage du cloud computing pour calculer les dégâts de la carte.

En bref, j’ai retéléchargé le premier jeu, j’ai joué 3 bonnes heures, et même 10 ans après….c’est toujours aussi jouissif.

Toujours avec son rendu cel-shadé qui le rend encore agréable à l’oeil, ce jeu défoule, se prend pas la tête, et y’a même un mode gratuit en DLC pour jouer avec des triches. Bref, on attend le retour de Crackdown pour de bon, mais si vous voulez jouer à un défouloir en mode ouvert différent de Just Cause et Saint’s Row tout en étant du bon côté de la loi…Crackdown est fait pour vous.

crackdown-free

Publicités