Plaisirs Coupables – Tomodachi Life et Miitopia

mii-maker

Bonjour et bienvenue sur un nouvel article qui dépoussière un peu la catégorie des Plaisirs Coupables. Aujourd’hui, je ne me servirais pas de ce format d’article pour conseiller de bons jeux / licences oubliées avec le temps, mais deux jeux pouvant sembler anecdotiques, mais qui disposent quand même d’une sympathie : Tomodachi Life et Miitopia.

C’est avec la sortie (et l’acquisition) récente de Miitopia que j’ai décidé d’accorder non pas un ou deux tests, mais un article groupé sur deux jeux partant sur la même base, à savoir faire vivre des aventure drôles à vos Mii, ces petites mascottes de la 3DS / Wii / Wii U. Et quoi qu’il en soit, je vais être clair dès le début : Oui, ces jeux devraient être proposés dans la place Mii et / ou dans une même cartouche, et Non, ils ne valent clairement pas le prix affiché (40€ l’unité neuf)

 

Les grandes aventures des Mii

 

Tomodachi Life est produit par Nintendo Software Planning et Development, fusionné en 2015 avec une autre branche dans la nouvelle branche Nintendo Entertainment Planning and Development, un des studios internes de Nintendo. Donc, dans tous ces studios internes, certains développeurs se sont réunis pour dire « Hé, mais si on donnait un peu plus d’interactivité avec les Mii ? » Et ainsi sont nés ces deux jeux sur 3DS, dont la qualité est assez…relative.

Tomodachi Life serait une sorte de Sims simplifié, où l’on gère une petite île où emménagent plein de Mii qu’on aura au préalable crée via l’éditeur, importés depuis la console ou des QR Codes. Ensuite, il s’agit de s’occuper d’eux. Pour cela, achetez leur des vêtements ou donnez leur des cadeaux, faites leur manger de bonnes choses (pas la peine de craindre une jauge de bouffe, ils peuvent tenir peinard le ventre vide), et une fois leur satisfaction atteinte, ils pourront faire de nouveaux trucs (spectacle musical, etc…). Chaque Mii sera différent d’un autre et aimera ses propres trucs, et chaque habitant va interagir avec les autres : Disputes, Amour, Mariage…et même enfants.

Miitopia est un RPG ultra simpliste où l’on gère une équipe d’aventuriers Mii qui va devoir arrêter l’Avatar du Mal, qui enlève les visages des Mii. C’est à nos bras cassés d’aller sauver le monde, avec différentes classes à disposition et un gameplay somme toute très simple et parfois un peu trop automatique, avec toujours des interactions et des scènes drôles avec les Mii.

Les deux jeux partent donc sur le concept d’utiliser les Mii, pour un résultat familial, simple à jouer, divertissant, et sans prise de tête. Mais c’est peut être un de ses problèmes : Ces deux jeux se contentent parfois, malgré un contenu correct, de fonctions qui n’arrivent pas à rendre le gameplay ou l’intérêt du jeu plus riche ; De ce fait, ces deux jeux fonctionnent bien dans de courtes sessions….et pour autre chose.

 

Tomodachi Life et Miitopia : Créez votre Télé-Réalité / RPG de vos délires

 

…Car oui, ces deux jeux ont un intérêt. Qui est quand même limité pour certains, mais qui peut parfois prêter à sourire, et c’est sa fonctionnalité principale qui va permettre cette chose : Les Mii. A vous de faire une île sur Tomodachi Life remplie de politiques et de voir Le Pen et Macron se marier, de faire une équipe de Miitopia remplie d’anciens dictateurs, de faire chanter un Mii Manuel Valls sur du rap dont vous écrivez le texte, d’avoir Martin Skhreli en boss final sur Miitopia : Ces deux jeux marchent sur du fun grâce à votre imagination, et si ce n’est pas le fort / l’intérêt de tout le monde, cela peut donner des situations hilarantes.

 

 

 

Bien sûr, hormis le gag prévisible de mettre des persos comme Hitler ou Trump, tout le jeu fait la part belle à l’imagination, aux références, et à l’utilisation…tordue des fonctions du jeu. N’hésitez pas à faire absolument n’importe quoi dans ce jeu car il ne vous freinera pas ; C’est peut être pas grand chose pour s’amuser dira t-on, mais la possibilité et là et il serait bête de s’en priver. Après tout, s’imaginer les personnages véritables dans des situations absurdes qu’ils ne vivraient jamais est une sorte de télé-réalité fantasmée, et c’est en ça que Tomodachi Life et Miitopia sont des plaisirs coupables. Simples et peu profonds certes, mais très drôles une fois qu’on a essayé chaque idée stupide seul ou à plusieurs, sur la même sauvegarde.

 

 

 

Bref. Ces deux jeux ne valent pas le prix fort et ne sont pas tout à fait bons ; Ils sont même plutôt moyens et une fois les gimmicks des Mii utilisés, ils sont redondants et ennuyeux. Miitopia est en plus assez automatique et l’impression de contrôle ou de stratégie en combat est absente. C’est donc deux jeux préférables à bas prix et à partager entre amis, de vrais plaisirs proportionnels à votre imagination rendus virtuels grâce à ces petits personnages.