Plaisir Coupable – Super Seducer 2, la mise à nu de Richard La Ruina

En regardant quelques vidéos quand j’ai un peu de temps à tuer, j’ai entendu parler par un ami d’un jeu de séduction hilarant. Sans me spoiler les tenants et aboutissants de celui-ci, il m’a conseillé de regarder quelques vidéos sur le sujet. Des crises de fou rire ont suivi, mais j’étais loin d’imaginer ce que Super Seducer 2 me ferait découvrir. Et pour cela, il faut commencer par le protagoniste principal de ce jeu, à savoir Richard La Ruina, qui est le véritable nom du héros ET réalisateur de Super Seducer 2.

Ah oui, ça va parler de fesses dans cet article. Ce sera très centré sur un point de vue masculin, mais j’essaierai de rester assez neutre sur ce point. Et on va éviter les termes « draguer » ou « choper », qui me paraissent déplaisants.


LE visage de la séduction.

Ce Londonien d’un peu plus de 35 ans est le fondateur de PUA Training, qui est comme une recherche Google l’affiche, un site pour devenir « un artiste de la séduction et séduire des filles ». Le site comprend des sortes d’applications et programmes pour comprendre les arcanes de la séduction, des livres dédiés au sujet, ainsi que différents liens dans la partie blog. Apprenez à séduire sur les réseaux sociaux, apprenez les « techniques » afin que toutes les demoiselles soient à vos pieds.

Bien entendu, sur les vidéos, notre cher Richard se met en avant, face caméra, pour vous vendre ses programmes d’apprentissage. Je n’ai pas énormément fouillé le site pour voir si cela était payant ou non, mais toujours est-il que le site semble être assez centré sur l’homme qui va « séduire » les mesdames, et pas le contraire. Et les demoiselles sur le site ne sont pas trop l’exemple de la diversité qui est présente de nos jours. Pourtant, la séduction marche aussi dans l’autre sens, des dames sont entreprenantes et vont séduire des hommes (sans forcément être de petite vertu), mais ce cher Richard semble manquer de ce point de vue sur son site.


On vous laisse apprécier les liens favoris, les liens recommandés, et la « diversité » des points de vue.

Toutefois, notre Richard La Ruina, il ne s’arrête pas là. Cet homme ambitieux, sosie visuel d’un mix improbable entre Aragorn et Luka Magnotta, a décidé d’exporter son talent de coach en séduction en jeu vidéo. Prends ça dans tes dents, Will « Hitch »  Smith.

Un cervocosmik qui aurait grand besoin de conseils pour s’adresser aux femmes.

C’est donc avec un studio, nommé RLR Training (RLR pour Richard La Ruina, vous apprécierez à quel point il ADORE se mettre en avant) qu’il sort sur PC en 2018 Super Seducer. Avec un magnifique score de 35/100 sur Metacritic, le jeu se présente sous la forme d’un film interactif où, dans un scénario donné, on suit notre cher Richard (encore lui !) en train d’essayer de séduire des jeunes femmes. Mais le jeu manque de diversité. Que de jeunes mannequins au teint pâle et des hommes beaux gosses qui vont tenter de séduire ces jeunes femmes pour engager une relation durable…mais qui va croire ça de ces gens ?! espérer passer une nuit intime.

Avec les retours, Richard La Ruina s’est donc attelé à une suite de son jeu. Nommé Super Seducer 2, il introduit plus de « diversité » avec des gens pas forcément occidentaux et des pensées diverses, ainsi qu’un point de vue féminin. Mais ne rêvez pas : La plupart du temps, vous jouerez un homme.

Bon, vous l’aurez compris : Richard La Ruina est un sacré personnage. Avec ses programmes ainsi que les Super Seducer, cet homme n’a aucune limite dans sa communication sur son fond de commerce. Il a même témoigné dans une interview qu’il aimerait faire un jeu dans la veine des Dark Souls et autre Bloodborne.

Je vous laisse deviner, vu le personnage, s’il faisait un jeu où l’on peut embrocher par l’arrière train des créatures à quatre pattes avec toutes sortes d’objets oblongs.

Je ne doute nullement de l’intérêt de l’homme pour le jeu vidéo, mais Super Seducer 2 appuie un peu trop les références à la culture gamer quand le propos du jeu est la séduction. Elle paraît même hors-sujet en étant mentionnée dans des scénarios aux milieux qui, clairement, semblent mettre en scène de personnes voyant les joueurs comme des demeurés qui seront jamais des partenaires viables et matures.

Talent d’acteur.

Mais quoi qu’il en soit, Richard La Ruina, sorte de Tommy Wiseau du jeu vidéo, cet OVNI né du milieu de la séduction a pondu un jeu hilarant. Certes, il vaut mieux laisser son cerveau de côté. Certes, on a une femme qui explique avec Richard chaque choix de dialogue. Mais c’est l’exécution qui est fantastique. Les acteurs ont joué TOUTES les séquences correspondant aux choix de dialogues. Ainsi que CHAQUE séquence expliquant le choix, avec pleins d’acteurs en arrière-plan dont on s’interroge à leur sujet. Je me demandais si ces belles demoiselles ne s’ennuyaient pas à entendre Richard déblatérer ses précieux conseils, et si ces bellâtres n’avaient pas envie de se barrer au plus vite pour aller en soirée mondaine.

Et si vous avez un doute : Oui, tous ces acteurs (et parfois mannequins) souvent d’origine russe sont crédités avec même un lien instagram, y compris un raton-laveur (me demandez pas le raisonnement intellectuel pour qu’une telle bestiole apparaîsse à un moment.)

Oui, la réponse D donne droit à une séquence de masturbation.

Et c’est justement cet absurde de situations qui rend ce jeu, à prendre évidemment pour ce qu’il est, à savoir un excellent nanar, bizarrement attachant. C’est un jeu parfait à faire seul ou avec des amis, afin d’explorer tous les choix possibles. Et bon sang, notre cher Richard s’en est donné à coeur joie. Je vous passe tous les gags possibles qui sont EVIDEMMENT de mauvais choix à faire et qui vous feront passer pour un gros beauf / macho / pervers / détraqué sexuel, mais étant donné que le jeu vous permet ensuite d’explorer tous les choix de dialogues, libre à vous d’explorer tout ce que RLR Training a osé mettre en scène. Et attention, ces gens n’ont AUCUNE LIMITE.


Cette scène possède une bonne fin (bisous bisous) et deux fins alternatives hilarantes, et vous n’êtes pas prêts.

Bref, si vous avez la chance de choper cet article en solde vendu normalement aux alentours de 12 Euros, essayez le. Ce n’est pas le jeu du siècle, mais c’est une anomalie hilarante qui existe bel et bien, qui se prend au premier degré, et qui est définitivement savoureuse. Même si j’ai acquis ce jeu pour me marrer et ne plus être tributaire des vidéastes pour en découvrir davantage, je remercie ces mêmes vidéastes et surtout M. La Ruina pour m’avoir fait hurler de rire.

Venant d’un type qui n’a rien d’un apollon et qui trouve dérangeant des « techniques » pour « pécho' » ou « draguer » (j’aime pas ce terme) des femmes comme on apprendrait à chasser du gibier (je laisse libre chacun de sa pensée sur ça), je me suis fendu la poire comme ça n’était pas arrivé sur un jeu vidéo depuis longtemps. Et j’espère que La Ruina saura encore me faire rire.

Publicités

Un commentaire sur « Plaisir Coupable – Super Seducer 2, la mise à nu de Richard La Ruina »

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s