Evenements – Débriefing de l’E3 2017

 

Comme chaque année, toute l’industrie vidéoludique se tourne vers Los Angeles dès le début du mois de Juin, pour l’E3. Ce salon des constructeurs, éditeurs, et développeurs de jeux vidéos est l’occasion de voir ce que chaque acteur présent propose pour l’année à venir, et depuis quelques instants, la valse des nombreuses conférences en direct / différé des constructeurs est passée.

Pour être honnête, je pensais suivre l’E3 comme les deux années dernières (Marathon de conférences) mais j’ai eu d’autres impératifs qui sont tombés au final à point nommé, car cet E3 n’était pas à la hauteur des éditions précédentes.

En même temps, de Juin 2016 à Juin 2017 c’était une année riche pour le jeu vidéo : The Last Guardian, Overwatch, Zelda BOTW, Nier : Automata, Persona 5, Prey ont par exemple fini par être accessibles et séduire le grand public, tout comme la Switch dont le concept séduit déjà les foules malgré le faible approvisionnement.

Mais cette année, l’E3 2017 manquait de quelque chose, de ce petit quelque chose qui mettait tout le monde d’accord. Comme si, dans toutes ces vidéos de présentation ou de gameplay, l’originalité se mettait au second plan pour privilégier les suites avec du contenu.

Pour ma part, mes attentes étaient inexistantes pour cet E3 : Cette année est déjà assez prolifique en jeux destinés à être cultes que je n’attendais rien de spécifique. Et je n’ai pas été déçu.

What you see is (maybe) what you get

 

Quelque soit l’éditeur, la prise de risque est assez minimale cette année. Beaucoup de suites se sont montrées, et parfois même des licences montrées lors de précédents events. God Of War, Destiny, SW : Battlefield, The Crew, Assassin’s Creed pour ne citer qu’eux : Du contenu qui aurait pu parfois faire un gros DLC (c’est d’ailleurs ce qu’ont fait Horizon Zero Dawn et XCOM 2). Et parfois, on vend ces « suites » comme des « reboot » de licences…Et soit l’aspect « reboot » se voit pas (Assassin’s Creed : Origins), soit ça semble prendre des qualités sur d’autres jeux mais sans plus (God of War PS4)

Egalement, on dirait que le mot multijoueur veut forcément dire eSport pour beaucoup, mais un jeu se positionne dans l’eSport une fois implanté et une communauté soudée derrière. Pas avant. Rappelez vous que Pokken Tournament devait être un jeu eSport.

On n’a pas eu beaucoup d’indés présentés sur les conférences éditeurs, qui sont soit des crafting games, soit du multijoueur, soit de l’expérience visuelle et narrative, mais rien de semble se démarquer de cette tendance. C’est un peu dommage. Bon y’a toujours Cuphead, me dira t’on, et une conférence Devolver magistrale qui est un véritable troll de l’E3, et peut être la conférence la plus réussie. En même temps quand l’E3 est souvent un festival du court-métrage….

On a encore eu droit à des jeux en VR (malgré le prix de la tech), mais globalement…Il ressort de cet E3 soit des suites, soit des nouvelles licences dont les inspirations se ressentent à des kilomètres et dont la fraîcheur de la nouveauté est assez limitée. Prenez Anthem par exemple, de Bioware : on dirait du Destiny mélangé à Mass Effect Andromeda pour l’armure avec des propulseurs. Sachant que Destiny s’inspirait d’Halo et de Mass Effect. Comme quoi. Ou alors cela ne me surprend plus, et on peut très bien ne pas se retrouver dans ce qui est présent, dans une édition placée sous le signe des pirates et du multijoueur : Skull & Bones par exemple, qui va rivaliser avec Sea of Thieves et Blackwake.

Quelques mots sur la Xbox One X ? Le matos est cool pour qui ne veut pas investir dans un PC et qui a le matos adéquat (écran 4K). La vente de mods par Bethesda ? A voir s’ils ont pigé les retours très négatifs de leur première tentative avec Fallout 4 et Skyrim sur console. Et insister encore sur la VR ? Je suis moyennement convaincu vu le prix des équipements.

Notons aussi Square Enix (et le jeu vidéo japonais) complètement absent des conférences, mais pas en dehors (avec du gameplay de Kingdom Hearts 3), quelques annonces très intéressantes en dehors des conférences (Dragon Ball Fighters Z, 13 Sentinel : Aegis Rim qui se remontre), et même des surprises auxquels beaucoup ne s’attendaient pas (un remaster de Shadow of the Colossus, deux jeux Metroid, et Beyond Good and Evil 2, par exemple.)

 

 

Le choix de l’E3 2017

Passons donc à ma petite sélection de l’E3, aussi bien dans ce qui est apparu en conférence qu’hors conférence. Je vais exclure de cette liste tous les jeux dont on n’a pas vu de gameplay, ou bien les remakes. Du coup, pas de Mario and Luigi : Superstar Saga 3DS (je l’ai fini 3 fois sur GBA, et le mode Minion Battle me botte pas), ni de Metroid Prime 4 (faudrait que je chope une Switch, déjà).

 

XCOM 2 : War of the Chosen

Clairement l’attente PC qui me chauffe le plus, sur un jeu fantastique. Botter le cul d’ADVENT une fois de plus, je signe. Oui c’est un DLC, mais quand on voit ce qu’Enemy Within à apporté pour XCOM : Enemy Unknown (comprenez un contenu de taré), je veux bien relancer le jeu après plus de 100 heures dessus.

 

Wolfenstein II : The New Colossus

Car j’aime toujours tuer des Nazis dans un setting uchronique à la fois violent, débile, et nerveux. Et que The New Order + The Old Blood était vraiment cools à faire.

 

Mario + Rabbids : Kingdom Battle

« Quoi ? Il aime ce crossover ? » Bah du tactical qui s’inspire d’une jouabilité à la XCOM pour quelque chose de drôle et accessible, je signe.

 

Metroid : Samus Returns

Alors que certaines licences dorment encore dans un tube cryogénique chez Nintendo, Samus revient deux fois, autant sur Switch que sur 3DS. Et ça, c’est super cool.

 

Super Mario Odyssey

« Oh, un Mario. » Certes, ça me fait chier que Nintendo tourne avec 5 licences en boucle quasi annuellement et que d’autres aient un ryhtme de parution plus relâché. Mais là, tout comme Zelda, ça semble tellement riche en idées que je vois mal ce truc se rater.

 

South Park : L’annale du destin.

Mais sortez le ce jeu, bordel. Ca devient long d’attendre.

 

The Last Night

Du pixel art, dans un monde cyberpunk léché et magnifique. Et c’est plutôt joli.

 

Monster Hunter World

La série des Monster Hunter qui possède un vrai moteur graphique qui claque, je suis client !

 

 

Y’en a sûrement plein d’autres, et j’espère que ce salon vous a plu, même si chez moi ce qui était présenté en général ne m’a pas paru transcendant, même si j’ai pu trouver quelques trucs intéressants ! J’espère que cet article, certes assez concis par rapport à celui de l’an dernier, vous a plu, et n’hésitez pas à donner votre avis 🙂

Publicités

Un commentaire sur « Evenements – Débriefing de l’E3 2017 »

  1. SORTEZ SOUTH PARK. Je devais le recevoir en cadeau de noël 2016.. J’attends toujours. T_T
    Bonne analyse, perso’ j’avais la flemme de faire une réelle critique j’ai choisi de juste parler de mes hype de cet E3!
    COmme tu le dis au début, l’année dernière avait été assez riche (et l’année d’avant aussi) donc, je trouve cet E3 plus reposant. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s