Test – Mobile Suit Gundam : Extreme Vs. Force

1450705695-766-jaquette-avant

Dans les nombreux jeux qu’a vu naître la licence Mobile Suit Gundam, l’une d’entre elles est la série des « Extreme Vs. », des jeux assez arcade mettant en scène des combats en un contre un (ou en équipes) de mechas. Le dernier épisode en date, Gundam Extreme Vs. Force, n’a pas bénéficié d’une sortie boîte en Europe mais d’une version dématérialisée comprenant la mise à jour 1.4 rajoutant énormément de contenu par rapport à la version Japonaise, qu’il est temps de découvrir.

 

Les Géants de Fer

 

Gundam Extreme Vs. Force nous place dans un simulateur de combat de Mobile Suit, et tout en étant guidé par deux I.A, nous redécouvrons les grandes batailles de la série, en ayant parfois le privilège de combattre dans le camp de l’ennemi, ou encore de sortir des mechas qui n’existaient pas à cette époque. L’histoire du jeu est assez accessoire si l’on suit la série ; Si l’on n’est pas encore au point avec le scénario de Gundam, il est préférable de découvrir l’oeuvre même si c’est pas indispensable pour profiter du jeu.

C’est au niveau de son gameplay que Gundam Extreme Vs.Force est très bon. Typé arcade et très nerveux, les missions vous demanderont de choisir votre mecha (Plus d’une quarantaine sont disponibles, du RX 78-2 au récent Barbatos d’Iron Blooded Orphans), un allié, et dans certains cas jusqu’à deux autres binômes de mechas et une unité de QG / Soutien.

Hormis le QG / Soutien, chaque mecha possède une valeur en points (de 500 à 3000), et les missions vous demanderont que chaque binôme de mechas ne dépasse pas cette valeur.

Chaque mecha possède son propre style de jeu et sa propre palette de coups, et il est recommandé de regarder la liste de coups de son mecha avant de s’engager : Certains comme le Barbatos sont inutiles pour le combat à distance.

OOtLh

Plus vous utilisez un mecha au combat, plus il gagne d’expérience, et pourra débloquer des « link skills », qui renforceront ses statistiques. Il est également possible avant chaque mission de regarder le briefing, ainsi qu’éventuellement accorder des boosts d’attaque / défense / capture pour la mission, contre des GP, qui sont la monnaie in-game que l’on gagne après chaque mission.

Les missions peuvent être de deux types : Soit un combat en deux contre deux où chaque équipe possède une jauge de points à vider pour gagner (Le VS), soit une carte possédant des points à capturer, comme on peut le voir dans un jeu de stratégie (VS Force)

La première situation (VS) prend en compte les points du mecha sur la jauge de points : Plus la valeur d’une mecha est élevée, plus il fera perdre de points à l’équipe s’il est détruit, d’où l’importance du choix de l’unité choisie : Un mecha plus puissant mais qui fera perdre plus de points s’il est détruit, ou choisir un modèle plus modeste et compter sur son skill pour pourfendre des ennemis potentiellement plus puissants que nous.

La seconde situation (VS Force) qui nous met en mode stratégie est plus intéressante : On dispose à tout moment d’un plan du niveau permettant d’ordonner les binômes de mechas alliés contrôlés par l’I.A (Attaquer un point, ou cibler un binôme de mechas ennemis), et également d’un système de points s’accumulant au fil du combat pour être dépensés dans des boosts temporaires (Réparation d’unités, augmentation des dégâts contre les mechas / points de capture….) Ce mode à objectifs donne parfois de sacrées batailles très toniques où les coups peuvent venir de n’importe où, avec parfois des boss à affronter comme le Big Zam ou le Psycho Gundam.

Dans les deux cas, chaque Mobile Suit se pilote grâce à une commande de verrouillage de cible très intuitive avec un code couleur désignant si notre coup fera mouche, des touches assignés au coups à distance, aux coups de mêlée, ainsi qu’a deux coups spéciaux par mecha. L’interface permet également de voir la quantité de munitions pour chaque coup à distance ou spécial (qui se rechargent selon le mecha) et si l’on est verrouillé grâce aux bords de l’écran qui se colorent en fonction.

 

Galactic Rim

 

Au niveau de la durée de vie et du contenu de jeu, on est également servis, en plus des 40 mobile suits jouables ; La mise à jour 1.4 disponible gratuitement sur nos versions et fournie d’office (contrairement à la version japonaise) agrément le jeu d’un mode Vs. Force qui reprend ce que faisait la série avec MS Gundam : Vs. Next sur PSP (j’ai testé celui là aussi grâce à un patch amateur en Anglais, très bon !), à savoir un mode arcade avec plusieurs chemins et enchaînements de niveaux disponibles par mecha. Chacune d’entre d’elles dispose de parcours de A à H, à la difficulté et aux nombre de maps (et donc, de combats) croissants. Finir le mode Versus de chaque mobile suit (Se faire les 8 chemins, qui sont à embranchements multiples) sera donc une quête très longue pour les fans d’achievements.

mobile-suit-gundam-extreme-vsforce_010

Outre ce mode supplémentaire, le cœur du jeu reste le mode Extreme Force, où l’on revit les batailles de la série dans plusieurs chapitres comprenant bon nombre de missions, ouvrant le chemin à d’autres missions principales ou secondaires que l’on accède en dépensant des GP obtenus en mission ou en récupérant des Médailles Haro, qui s’obtiennent en faisant certains objectifs en mission. Certaines forcent d’ailleurs la rejouabilité tant les objectifs requis sont ardus pour une première fois.

Visuellement, le jeu met une claque sur Vita. C’est fluide, rapide, et les arènes ainsi que les Mobile Suits disponibles sont tellement variées qu’il n’est pas possible de s’ennuyer. Je n’ai eu aucun bug en plus de 20 heures de jeu, ainsi que de chutes de framerate. Ca reste constant et ultra nerveux, même quand 4 Qubeley larguent leurs torpilles téléguidées en même temps.

Sur la partie sonore, le jeu nous livre des sonorités d’excellente facture, avec les voix japonaises de la série et les musiques de la série. Il y a également la possibilité d’importer les MP3 de sa PsVita pour remplacer les musiques ; J’ai essayé avec quelques musiques de combat variées, et le mélange passait plutôt bien.

GEVF_SS3_thumb

Pour le Multijoueur et les DLC, je n’ai pas trouvé de DLC pour ce jeu, mais il existe un mode multijoueur très bien fait qui reprend le mode VS du jeu qui permet d’aligner nos mechas avec l’expérience obtenue en solo. Bien sûr, histoire de se faire la main, il existe un mode free battle en solo hors-ligne où l’on peut paramétrer dans les moindres détails un combat contre l’IA, en pouvant même affronter les boss de la campagne Extreme Force.

 

ZIEG ZEON

 

Pour un jeu disponible chez nous uniquement en dématérialisé, Gundam Extreme Vs. Force fera grandement plaisir à tous les fans de la licence, et pourra constituer à petit prix un bon défouloir pour ceux qui veulent découvrir la licence. Le jeu est plutôt bien fourni, est aussi fluide que complet et exigeant, même si de longues sessions pourront lasser ; En courtes sessions ou quand l’envie de taper du Zaku-II se fait pressante, Extreme Vs. Force est un bon jeu d’action de la PsVita, n’ayant hélas pas bénéficié de sortie en boîte chez nous.

Publicités

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s