Test – Mario Sports Superstars

86f8e400285e1b40a4cfb2ce4944ab16

Sorti dans un anonymat causé par la sortie de la Nintendo Switch, Mario Sports Superstars est une compilation de jeux de sports sortie en Mars 2017 sur 3DS. Réunissant Camelot et Namco Bandai Games sur un jeu, il est question d’offrir un melting-pot de sports sur une petite cartouche, pour cinq disciplines au total. Mais est-ce vraiment une réussite ?

 

Le club des cinq

 

Faisons abstraction d’un paragraphe sur le scénario (inexistant) et plongeons nous dans le sujet : Cinq sports représentés, deux développés par Camelot, studio déjà responsables de Mario Golf : World Tour et Mario Tennis Open sur 3DS, et trois par Namco Bandai Games. Au final, c’est le Tennis, le Golf, le Baseball, le Football, et l’Equitation qui seront proposées au joueur.

Autant aller à l’essentiel : Vous avez joué à Mario Golf World Tour ? Ainsi qu’a Mario Tennis Open ? Le tennis et le golf reprennent la même jouabilité, les mêmes animations, parfois les mêmes sons. Le tennis se voit rajouter les Ultra Smashs de Mario Tennis Ultra Smash, mais ces deux sports, comme tous les autres ont en contrepartie beaucoup moins de contenu que pouvaient l’être leurs jeux « stand-alone » respectifs.

Plus précisément, même si le choix de personnages est plutôt fourni avec deux personnages à débloquer dans tout le jeu (Metal Mario et Peach d’Or Rose) et que cette sélection est partagée par les cinq sports, les terrains et environnements disponibles ne sont pas très nombreux : Je reprends l’exemple du Tennis et du Golf, dont le nombre de parcours ou de terrains est réduit (pas plus de 3 ou 4 environnements différents pour chaque sport, grand max). Et en plus, ces sports sont vraiment épurés de tout aspect « délirant » des sports Mario : Carapaces, Bananes, et tous ces objets qui rendent les parties de Mario Kart géniales, par exemple.

Tous les modes proposent un tutoriel au premier lancement du sport, un mode entraînement et exhibition, ainsi qu’un mode tournoi, avec des coupes à débloquer. Même si tous les jeux ont principalement un gameplay plutôt simple et solide, reprenons chacun d’entre eux :

Le tennis, toujours avec ses différents coups selon la touche employée ainsi que les zones colorées pour envoyer un super coup d’un type précis, marche très bien dans ce jeu, avec l’ajout de l’ultra smash. On croirait voir une mise à jour de Mario Tennis Open, même si hélas le nombre de terrains fait pâle figure comparé à l’épisode 3DS.

Le Golf partage la même jouabilité, sans aucun objet qui était présent dans les modes spéciaux de Mario Golf : World Tour. Ca ressemble à du Everybody’s Golf (excellent jeu) avec moins de parcours. Par contre, plutôt que de faire un mode Parcours 18 trous où faire le moins de coups assure la victoire, ils ont calé le mode tournoi des autres sports, et l’on passe les phases en faisant du 1 contre 1 sur 3 trous, plutôt qu’une phase résumée en un parcours 18 trous.

MarioSportsSuperstars_3DS_Test_003

Le Baseball, sport qui était jusque là limité à Mario Super Sluggers (le dernier en date paru sur Wii) est plutôt sympa, mais vite lassant ; C’est plus drôle de frapper la balle que d’être lanceur, et les matchs sont assez lents.

Le Football, présent dans Mario Smash Football et Mario Strikers Charged (tellement jouissif) revient dans une version propre, sans objets, à 11 joueurs par équipe, dont deux Personnages et le reste de sous-fifres (Toad, koopa, etc…Faites votre choix, ils ont les mêmes caractéristiques). Le gameplay est plutôt simple à prendre en main, avec des super frappes possibles et différentes stratégies à tester. Hélas, pas d’objets, ni de terrains spéciaux.

Enfin, venons en à l’équitation. Si vous êtes fan de Léa Passion Equitation, vous allez adorer le petit aspect « entretien » du jeu, avec la possibilité d’élever vos chevaux, de les nourrir et de les caresser, de faire des petites promenades avec et de leur donner un nom tout en personnalisant leur apparence. Et puis vient le mode course, qui est le mode de jeu phare, qui ressemble à du Mario Kart version écolo. Des petites carottes pour récupérer la stamina du cheval, et des étoiles à collecter pour avoir un boost. C’est rigolo, pas super compliqué, mais c’est à des lieues de Mario Kart.

 

C6az0a1XEAMg-vN
Findus : Une légende, un destin, une lasagne.

 

Niveau graphismes, le jeu est bien réalisé, avec une fluidité correcte pour de la 3DS. Même si ça fait bizarre d’avoir des chevaux dans un Mario (quoi que, y’aura des humains dans Super Mario Odyssey), l’habillage du jeu aurait gagné à être moins timide, et oser un design digne du Royaume Champignon ; Plutôt que d’opter pour des terrains et parcours qui auraient leur place aux J.O, pourquoi ne pas avoir poussé la charte graphique sur des éléments rappelant plus l’univers de Mario ? Ils ont dû se dire que c’était incompatible avec un gameplay épuré de tout aspect « à objets », or plusieurs jeux cités précédemment prouvent que c’est tout à fait possible. Dommage.

 

MarioSportsSuperstars_3DS_Test_001

 

Le jeu manque clairement de variété musicale. J’ai dû désactiver la musique car elle boucle assez vite lors du Football, en plus de ne pas être mirobolante. Les sons et voix sont plutôt bien réalisées, même si d’après certains fans ardus de Nintendo, les doublages sont assez chaotiques (Notamment Harmonie, dont les deux comédiennes connues de doublage cohabitent sur le même jeu, l’une sur deux sports et l’autre sur trois).

Pour débloquer les deux personnages (au concept de base flemmard) et les autres environnements de chaque sport, une petite poignée d’heures vous sera requise, le jeu n’étant pas très dur et plutôt accessible. J’avais également oublié de mentionner l’autre intérêt du jeu, la collection de cartes virtuelles qu’on achète avec la monnaie de jeu obtenue en tournoi, et qui permet de débloquer des vignettes dignes d’un album Panini. Youpi.

 

1489057231-4508-capture-d-ecran

 

Chaque jeu est jouable en multi local (sans téléchargement hélas, plusieurs cartouches sont requises) ou en ligne. Le jeu étant assez timide dans ce qu’il entreprend (aucun objet), j’ai pas eu envie de tester ces modes.

Pour les DLC, je parlerais des Amiibo, qui permettent d’obtenir gratuitement jusqu’à 9 cartes par jour, et les cartes Amiibo à collectionner, qui permettront de faire progresser des personnages virtuels que vous pourrez ensuite utiliser dans les sports.

 

Panini Sports Superstars

 

Mario Sports Superstars est un jeu timide, fainéant, mais qui n’est toutefois pas dénué d’intérêt : Si vous n’avez pas de Wii ou de Wii U, ainsi que quelques uns des jeux cités dans l’article, il peut être toujours sympa pour faire une petite partie rapide, tout seul comme en famille. L’ayant pris pour faire tester à mes amis et lors de mes trajets, il se révèle au final assez cool pour de très courtes sessions, en ayant le défaut de proposer peu de choses à débloquer. Toutefois, pour certains sports, certains jeux Stand-Alone seront largement plus adaptés si un certain sport vous intéresse, mais c’est actuellement le seul jeu qui vous permettra de mettre une grosse bête musclée entre les jambes de princesses Nintendo.

 

….Oh ça va hein, je pouvais me permettre ce calembour tellement j’ai pas grand chose à dire pour ce jeu.

Publicités

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s