Test – The Organ Trail Director’s Cut

22116284936_75cebed514_b

Connaissez vous The Oregon Trail ? Si ce nom vous est pas familier, sachez qu’il s’agit d’un jeu de type rogue-like sorti en 1971 sur les ordinateurs d’époque, mettant en scène des colons américains traversant l’amérique d’Est en Ouest. De nombreux évènements peuvent survenir sur le trajet, en plus de la nécessité de gérer les ressources de nos colons. Mais surtout, la vraie question est « Pourquoi diable nous parle t’il de ce jeu ? » La réponse est que Organ Trail est la même chose mais à notre époque. Mais avec des zombies.

Jim have died of dysentery

The Organ Trail, comme mentionné plus haut, est grosso modo la même chose que The Oregon Trail, mais avec des zombies. Quasiment toutes les mécaniques du jeu original y sont : Une longue route, des évènements aléatoires. Dans la peau d’un chef d’un groupe de 4 survivants, votre but est d’atteindre la côte Ouest des Etats-Unis, en traversant des hordes de zombies, pillards, zones irradiées…

Le gameplay est à mi chemin entre l’aventure textuelle, le jeu de gestion, un jeu de tir, le tout dans un écrin rogue-like où chaque aventure ne ressemble à aucune autre. Qu’il s’agisse des évènements sur la route pouvant aller de l’augmentation ou la perte d’équipement, des maladies (Dysenterie de M….) ou encore des ressources que l’on trouve lors de nos escales, The Organ Trail n’invente rien en reprenant les mécanismes d’un jeu de 1971, mais arrive à les rendre cohérentes, et plutôt prenantes malgré les mécanismes datés du jeu. Tuer un de nos survivants est une situation difficile, gérer les ressources ainsi que l’état de notre véhicule aussi. Et c’est en cela que le jeu devient assez addictif, en essayant de pousser notre groupe de survivants le plus loin possible. Des survivants que l’on peut renommer, et qui seront pris dans cette galère tout comme vous, même si j’aurais aimé qu’ils soient bien moins passifs, avec par exemple des interactions entre survivants, un état de santé mentale…

organ_trail4

 

Exceptionnellement, pour ce test, je vais réunir les aspects graphiques et musicaux en un volet. Alors oui, c’est hideux. C’est voulu. C’est une sorte d’hommage à un jeu de 1971 développé sur Apple II. C’est du pixel, des bips-bops, et même si les musiques sont plutôt cool, le jeu en lui-même pourra très franchement rebuter les pointilleux de la résolution 4K à 60fps. Ne vous laissez pas tromper par l’aspect vieillot du jeu : ça fait son charme, et c’est au final très accessoire quand on y joue. On s’amuse plus qu’on prête attention au graphismes. Et les quelques références glissées ça et là dans le jeu feront sourire les plus attentifs.

Niveau durée de vie, une partie peut se boucler en moins de 3-4 heures. C’est pas énorme, mais le potentiel de rejouabilité est énorme, avec quatre modes de difficulté, des chemins différents laissés au choix du joueur, ainsi que tout l’aléatoire de l’aventure.

 

screenshot_16

 

Pour le multijoueur et les DLC, le jeu comprend un leaderboard, et un simili mode « co-op » sur les contrôles du jeu. Par contre, l’édition « Director’s Cut » comprend du contenu additionnel aussi crétin (Clement’s Quest) que bienvenu, avec par exemple de la customisation des survivants, plusieurs armes, ainsi que du véhicule utilisé. Ce qui permet de varier les approches et d’explorer encore plus de possibilités de mourir.

 

RNG vs The Evil Dead

 

Au final, The Organ Trail est un excellent jeu. Certes, il n’invente rien, il est moche, et sera rebutant sur le plan graphique et sonore. Mais passé la barrière de l’hommage au matériau d’origine, c’est avec plaisir que l’on joue à ce jeu, certes atypique dans le paysage vidéoludique actuel, mais pas pour autant inintéressant. Si pour vous, l’apocalypse zombie doit plus prendre en compte la mise à mal de l’humanité et des ressources disponibles plutôt que tourner vers la partie d’airsoft sur des cibles « mouvantes » en monde ouvert, alors jetez-y un oeil !

2013-04-01_00035-620x

 

 

Publicités

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s