Comics – Watchmen et Before Watchmen

gallerychar_1900x900_watchmen_52ab8b7e8ff2a4-25965674

Bonjour et bienvenue dans un nouvel article comics ! Cette fois, je vais revenir sur une série de comics devenue culte, et qui témoigne de l’époque dite de l’âge « sombre » des comics : Watchmen.

Née de l’esprit d’Alan Moore et de Dave Gibbons dès 1986, ayant fait l’objet d’un long-métrage en 2009, et bénéficiant de plusieurs préquelles avec les huit tomes de Before Watchmen, c’est ici une oeuvre culte que je vous propose de (re)découvrir, qui est bien loin de l’héroïsme Marvel, avec des (sur)hommes torturés, en proie au doute sur eux-mêmes, sur le monde et l’avenir.

minutemen2

L’Univers de Watchmen prend comme base notre monde actuel, mais le début de son univers uchronique commence en 1960 quand, suite à un accident nucléaire, Jonathan Osterman devient le Dr.Manhattan, un méta-humain pouvant manipuler à sa guise la matière. Avec l’apparition d’un être omnipotent et omniscient, le monde à eu peur, et la guerre froide prend une tournure différente. Le Viet-Nâm devient une victoire américaine, Richard Nixon fut réelu sans interruption pendant plus de 20 ans, et l’Amérique craint une frappe nucléaire Soviétique.

Mais le synopsis de Watchmen commence en 1985, après que les Minutemen, ainsi que leurs successeurs, ont vu certains de leurs membres soit tués, retraités, pour au final être contraints d’être séparés car leur rôle est remis. L’un des anciens membres éminents, le Comédien, est assassiné. On suit donc l’enquête menée par Walter « Rorschach » Kovacs, un sans-abri misanthrope, asocial, et aux méthodes brutales qui va tenter de faire la lumière sur cette enquête. Son chemin croisera d’anciens membres qui ont réussi à « refaire » un semblant de vie en dehors des Minutemen, et peu à peu la vérité éclatera.

 

Mais l’article que je vous propose aujourd’hui traite également des 8 tomes de Before Watchmen, dont je vais résumer le synopsis par ordre de parution.

before-watchmen-1-270x414

Minutemen

Il est question dans ce premier tome d’Hollis Mason, le premier Hibou, qui écrit son ouvrage sur les Minutemen, au moment où ces héros connaissent leurs premiers moments de gloire, leur apogée, et leur déchéance progressive. Ou comment un groupe censé représenter un espoir pour le peuple américain cache une lourde réalité, qui mènera à un aspect peu exploité dans le comic de base, à savoir la loi rendant illégaux les justiciers masqués.

 

 

 

before-watchmen-compagnon-270x407

Compagnon

Ce tome évoque en un chapitre le funeste destin de Dollar Bill, un des Minutemen, pour ensuite embrayer sur l’histoire de Moloch, dépeint dans le comic original comme un homme mourant et loin de son passé criminel. Ici, il est question de son même passé, de son rejet par tous, de sa solitude, qui l’a poussé au vice, au crime, et à la décadence (proxénétisme, cartel de drogue…)

Il y a une ultime partie dans ce comic assez étrange, qui est une histoire de pirates (The Crimson Corsair) : N’ayant pas vu le lien au premier abord, je n’ai pas lu cette partie de l’ouvrage.

 

 

 

before-watchmen-3-270x412

Rorschach

On s’intéresse ici à Rorschach, aux prises avec un gang de proxénètes et de dealers, qui le pourchasse inlassablement. Hélas, Rorschach fait l’erreur de se focaliser sur ses agresseurs, pendant qu’un autre criminel autrement plus dangereux agit impunément, tuant de jeunes demoiselles.

 

 

 

before-watchmen-spectre-soyeux-270x409

Le Spectre Soyeux

Ici, l’histoire est portée sur Laurie Jupiter (le second Spectre Soyeux, que l’on suit dans le comic original) dans son adolescence, ulcérée d’une mère étouffante et méfiante qui était le premier Spectre Soyeux. Fuguant à San Francisco en plein mouvement hippie, son côté héroïne et justicière reprendra le dessus lorsqu’une nouvelle drogue de synthèse manipule et incite les jeunes à consommer.

 

 

 

before-watchmen-ozymandias-270x418

Ozymandias

Un tome ici porté sur Adrian Weidt, autodidacte et génie anonyme qui se forgera au fil des années comme un surhomme, au maximum de ses capacités intellectuelles, physique, et psychologiques. Voulant mettre son savoir et son talent au service du bien, ce tome retrace les premiers exploits d’Ozymandias.

 

 

 

before-watchmen-le-hibou-270x417

Le Hibou

L’accent est ici porté sur Hollis Mason, le premier Hibou, et Daniel Dreiberg, le second Hibou et l’actuel Hibou du comic Watchmen, et sur la relation paternelle entre les deux hommes. Ensuite, il sera question des premiers faits d’armes, accompagné de Rorschach, de ce nouveau Hibou.

 

 

 

before-watchmen-comedien-270x403

Le Comédien

Ames sensibles s’abstenir, car ce tome s’intéresse à toute la folie, le sadisme, le cynisme, l’amoralité du « Comédien », jonglant entre la sécurité présidentielle, le soldat mascotte au Viet-Nâm, et le monstre psychotique n’ayant aucun remords à exécuter des innocents pour remplir ce pour quoi il a été engagé.

 

 

 

before-watchmen-dr-manhattan-270x420

Dr.Manhattan

L’ultime tome de Before Watchmen est dédié avec le personnage qui marque vraiment le début des super-héros, à savoir le Dr.Manhattan, en pleine introspection avec tous les choix qu’il aurait pu faire : Et s’il n’était pas entré dans cette fameuse salle qui l’a transformé à jamais ? Et si tout aurait eu lieu autrement ?

 

 

 

Who Watches the Watchmen ?

Parlons maintenant des bons points de Watchmen, et y’en a beaucoup. Je passerai sur l’histoire qui est bien foutue et dont je me réserve de spoiler les révélations, ainsi que le dénouement final ;  Je ne reviendrai pas sur le dessin, certes daté des années 80, mais très agréable et introduisant parfaitement l’atmosphère lourde de ce monde en plein conflit ; Je m’attarderai davantage sur les personnages.

N’y allons pas par quatre chemins : Watchmen nous fait suivre des personnages tous torturés, que ce soit par la nostalgie, par leur vie, par leurs décisions. Ils sont tous sublimement écrits et représentent parfois toute la noirceur et l’ironie du monde, qu’ils essaient pourtant de sauver. Mais un vrai héros n’est pas forcément un homme de bien, et Watchmen nous le montre très bien, au fil des pages. Alors que le risque nucléaire pèse au dessus de chaque américain, certains décident de rien lâcher, certains raccrochent… L’héroïsme manichéen en prend un sacré coup, vous êtes prévenus.

Et les Before Watchmen, pour certains d’entre eux, proposent des premier exploits, des explications qui sont un parfait supplément au comic de base, même si Alan Moore s’est désolidarisé du projet très vite. Les personnages qui n’ont pas été assez explicités possèdent une backstory parfois intéressante, ce qui permet d’encore mieux les cerner. Certains crieront à des comics futiles, mais j’ai beaucoup apprécié certains passages.

cm-watchmen-moon

 

Les points faibles, il y en a. Watchmen est parfois lent, très verbeux, mais ce manque « d’action » est très bien compensé par toute l’ambiance qui est posée, rappelée, et rendue encore plus vivante à chaque page. Ces personnages parlent parfois plus qu’ils agissent, mais Watchmen n’est pas forcément un combat au corps-à-corps, mais une lutte d’idéologies. Après tout, qu’est ce qu’un héros ?

Concernant Before Watchmen, la qualité est parfois relative, quand j’ai adoré Spectre Soyeux et Le Hibou, j’ai été également déçu par Rorschach et Dr.Manhattan. Minutemen et Compagnon ont des chapitres intéressants, et il y en aura pour tous. Tout dépend bien sûr de vos attentes et de la manière dont vous appréciez Watchmen.

 

Minuit Moins Quatre

Watchmen, c’est à lire. Y’a pas à épiloguer, c’est un comics culte pour plusieurs raisons, et si je fais pas partie des gens qui détestent le film de manière véhémente, je conseille de regarder également le film par curiosité. Pour en revenir au comics, malgré la taille et le prix, il les vaut.

Ca va prendre vos préjugés des super-héros, les détruire pièce par pièce, les confronter à la nature humaine, dans un contexte géo-politique absolument maussade. Watchmen, c’est certes la désillusion sur la notion d’héroïsme, mais une gigantesque réussite sur une histoire qui met à mal et dépeint des humains s’interrogeant sur eux et leur rôle. Si vous devez commencer une collection de comics, n’hésitez pas : Watchmen est bien plus qu’une valeur sûre, et ce seront des deniers bien dépensés.

Publicités

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s