Test – Hyrule Warriors Legends

si_3ds_hyrulewarriorslegends

 

The Legend Of Zelda, ou l’une des licences les plus juteuses de Nintendo, s’est vue offrir un épisode un peu spécial. Quand Omega Force, les développeurs de Dynasty Warriors et spécialistes du genre du Musou, décident de faire un épisode spécial de la licence à Triforce, cela donne Hyrule Warriors. Sorti d’abord sur Wii U, Hyrule Warriors est ressorti sur 3DS pour contenir la grande partie des DLC sortis peu après. Renommé Hyrule Warriors Legends, qu’en est-il donc de cet épisode spécial ?

 

« Ha ! Yaaah ! Haaaayaaaaaaa ! Waaaaaaaaaaah ! « 

Link, donnant son avis sur le jeu.

 

Le scénario n’est pas tellement le point fort du jeu, sans être mauvais pour autant. En fait, il repose surtout sur le scénario « classique » d’un Zelda : Le royaume d’Hyrule est en danger, la Triforce est séparée et menacée par des forces obscures, et seul un héros muni de l’épée légendaire pourra vaincre le mal, qui n’est plus incarné uniquement par Ganondorf et ses sbires, mais Cya, une sorcière ajoutée pour les besoins de cet épisode, à laquelle s’oppose Lana, une sorcière qui aidera nos héros.

Le melting-pot de tout ce qu’a produit The Legend Of Zelda est là, contenu dans un scénario reprenant des lieux emblématiques des jeux, ainsi que les personnages, issus de tous les épisodes. Se battre à Célesbourg avec Fey contre Ghirahim, affronter Skull Kid dans le monde d’Ocarina Of Time et Majora’s Mask… Tout y est, et ce condensé-clin d’oeil à tous les jeux de la licence parus jusque là est plutôt agréable. Dommage que les Zelda parus sur Philips 3DO n’y sont pas, je voulais me préparer à bombarder du dodongo et Squadela ! Je serais parti à l’assaut.

 

hyrule-warriors-legends-4

Le gameplay est celui d’un beat’em’all sur une grande carte, avec des vagues d’ennemis à éliminer, et des « forts » à sécuriser pour assurer la supériorité de notre armée ; En effet, si nous sommes clairement bien plus puissants que les soldats de base alliés et ennemis, nous devons mettre cet avantage à profit pour aider les troupes à vaincre l’ennemi, en sécurisant plusieurs positions. On peut croire que les soldats sont là pour faire « On se bat en arrière-plan » mais pas tellement.

Sur ces cartes où différents objectifs nous seront proposés durant la bataille (prendre un lieu précis, récupérer tel objet, protéger un personnage…), le personnage incarné bénéficie d’une esquive, un coup faible et puissant, et un coup spécial une fois une jauge remplie. Si la jauge de magie est elle aussi remplie, on pourra activer un bonus temporaire nous rendant bien plus puissant, avec un coup final très efficace. C’est rapide, nerveux, plutôt simple à prendre en main, et les objets de la licence Zelda répondent également présent pour aider nos persos (arc, grappin, bombes, etc…)

Face à tous ces ennemis et cette variété de situations, le jeu nous propose un catalogue de personnages très fourni dépassant allègrement les quinze protagonistes. De Link à Ganondorf, en passant par Midona, Impa, et Linkle, chaque personnage dispose de sa propre palette de coups et de son style de combat, ainsi que de sa manière de jouer. Aucun personnage n’est un clone, et certains pourront plus correspondre à votre style de jeu (pour ma part, Impa reste ma favorite). Les personnages sont vraiment variés, et même les personnages secondaires des jeux (Médolie, Tingle) pourront être jouables. C’est dire !

Le jeu propose également un système d’amélioration des armes en les fusionnant / construisant grâce aux matériaux trouvés sur le champ de bataille, des arbres de compétences propres à chaque personnage pour apprendre de nouveaux coups et capacités, un système de niveaux, et des fées à nourrir, qui apportent des bonus élémentaires en combat.

1441979547-9578-capture-d-ecran

Et comme si ce n’était pas assez complet, en plus du mode Histoire et du mode libre (Choix de Map et de Personnage libre), on dispose d’un mode « Aventure. » Il s’agit d’une campagne de batailles répartie sur une sorte de gigantesque quadrillage reprenant les cartes au format pixel des vieux épisodes de la licence, et avancer de case en case se traduit par des batailles où l’on gagne des rubis mais également des objets pour faciliter notre progression sur la carte. Avec plus de 4 cartes comportant aisément plus de 50 batailles chacune présentes dans ce mode, ce second mode de jeu rallonge drastiquement la durée de vie.

 

Force, Sagesse, Courage

TRES IMPORTANT : CE JEU EST A JOUER SUR NEW NINTENDO 3DS.

J’insiste là dessus. Le jeu aurait dû être vendu comme tel, et il ne vaut clairement pas le coup sur une 3DS « normale ». La vitesse d’affichage est divisée par deux, et c’est une purge.

En dehors, jouer sur une New Nintendo 3DS est parfait, le jeu est fluide, et même si certaines textures piquent les yeux, ça se laisse jouer. Il s’agit d’un portage Wii U très réussi, qui tient plus dans son contenu que les graphismes, mais ceux-là ne sont pas horribles.

 

Sinon, vous aimez les reprises un peu rock des thèmes de Legend Of Zelda ? Vous allez être servis ! La bande-son est très réussie, et toutes ces reprises qui témoignent du passage temporaire de la licence chez Omega Force donnent un fond sonore tonique, moins « conte de fée et légendes » pour quelque chose de plus « guerrier », qui correspond tout à fait à l’atmosphère du titre, sans que cela travestisse complètement l’esprit de la série.

 

Pour la durée de vie, avec ce que j’ai cité tout à l’heure, à savoir la présence d’un mode Histoire, le mode Aventure très long, le leveling des personnages, et l’obtention de tous les petits secrets du jeu (personnages, armes, costumes), comptez facilement plus de 100 heures de jeu. C’est juste phénoménal.

 

208710_screenshot_14_l

 

Le jeu comprend de nombreux DLC en plus de ceux fournis dans le jeu, qui correspondent aux DLC de l’épisode Wii U. Des packs de contenu Link’s Awakening, TLOZ Spirit Tracks ont été ajoutés par exemple, mais sont à réserver si vous êtes vraiment à fond dedans. Je ne les ai pas achetés pour ma part, sans pour autant décrier leur contenu ; C’est juste que le jeu de base est tellement fourni sur 3DS que je ne sais plus moi-même où donner de la tête.

Mais, à ma grande surprise, le jeu ne comprend aucun multijoueur. Ce qui est assez étonnant, quand les batailles nous mettent aux commandes de plusieurs persos qu’on peut incarner / commander via l’écran tactile. Tout comme on peut également téléporter nos personnages grâce à l’ocarina pour aller plus vite sur la carte. Le jeu possède tellement de fonctions qui ne gênent en aucun cas l’introduction d’un mode coopératif ou versus….C’est un peu dommage.

 

The Legend Of Musou

 

Un hommage généreux. C’est ce qu’a accompli Omega Force avec Hyrule Warriors. Un contenu de fou et des références plus que bienvenues réunies en une seule cartouche, que je me demande même comment tout cela tient sans vaciller. Sauf si l’on joue sur 3DS, évidemment, dont je déconseille l’acquisition si l’on est pas muni d’une New 3DS.

Je n’ai pas joué à des Musou avant cela, et la licence The Legend Of Zelda est une licence que j’apprécie sans la mettre dans mes préférées de Nintendo (bien loin de la, c’est juste sympa mais c’est tout, je ne suis pas fanboy du truc), car elle offre généralement de bonnes aventures simples et efficaces (A Link To The Past restera dans mon cœur)

Alors certes, ça pourra être répétitif. Certes, le jeu à reçu quelques facilités par rapport à la version Wii U. Mais bordel, quel plaisir ! On lance une partie, on défouraille ce qui passe à portée, et on s’amuse très vite. Même si certains objectifs pourront être rageants quand l’I.A semble se battre avec des moufles, le jeu reste quand même très plaisant.

Et cela m’a vraiment envie de jouer à d’autres Dynasty Warriors. Les épisodes de la licence principale ne me tentent guère, mais je suis très curieux de poser ma main sur l’épisode « All Stars » de Tecmo (Jouer les sorcières de Deception IV et les persos de Toukiden, surtout), et celui dédié à l’animé Berserk qui ne va pas tarder à sortir chez nous. Et, qui sait, peut-être à l’éventuel cross-over avec Shin Megami Tensei. Faites pas les cons Omega Force, faites ce jeu. Vous me rendez aussi heureux qu’avec ce jeu.

 

Lien de l’article : http://personacentral.com/atlus-comments-on-the-possibility-of-a-shin-megami-tensei-and-persona-warriorsmusou-game/

Publicités

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s