Edito : Que penser de Pokémon Go ?

Bonjour et bienvenue pour un nouvel article, un nouvel édito un peu….spécial. Pas de sujet de débat comme ceux faits précédemment, mais là, je m’attarde sur le cas d’un jeu en particulier. Ou devrais-je dire « application » car elle est exclusive aux smartphones. Cette application, c’est Pokémon Go, développée de concert avec The Pokémon Company et Niantic. Disponible depuis plus d’un mois dans notre pays, je voulais faire un retour sur ce phénomène, ce que j’en pense, et ce qu’il peut nous dire du public actuel.

pokego1-1

Pokémon Go est donc un jeu mobile, développé par The Pokémon Company (Licence Pokémon grosso modo) et Niantic, spécialisé dans le jeu mobile, qui a apporté sa touche pour fournir une expérience smartphone avec tout ce qu’un smartphone peut faire.

Le principe est simple : Le monde (littéralement) est un terrain de jeu. Vos environs, de votre quartier à votre ville, département, et bien plus, regorgent de pokémon. A vous de vous promener pour les trouver, et les attraper : Pas d’attaques à faire, juste viser avec la Pokéball.

 

pokemon-go-astuces-4

 

N’hésitez pas à capturer en masse pour faire évoluer ceux d’une espèce particulière (plus vous capturez d’une même espèce,plus vous obtenez des bonbons et points pour faire évoluer ceux-ci), ces Pokémon vous permettront de monter en niveau, rejoindre une équipe qui vous octroie des bonus, et même revendiquer la possession d’une arène, disséminées dans des monuments publics.

Pour recharger votre équipement, passez à proximité d’un Pokéstop qui vous redonnera du matériel (ou optez pour les microtransactions), et n’hésitez pas à être à l’affut des leurres / encens qui attirent des Pokémon.

Actuellement, à l’heure de cet article, la première génération, celle de 1995/1996, a été ajoutée. Mais Niantic prévoit d’ajouter les autres. A vous de fouiller votre ville pour trouver un Pikachu dans une mare d’eau remplie d’enfants, un Taupiqueur sortant des fesses d’une statue ou du décolleté de votre copine, un Ronflex bloquant la porte de votre immeuble, ou un Paras sur une pierre tombale.

 

 

 

 

L’application à reçu un succès retentissant. Pour faire un ordre d’idées, il ne lui a fallu qu’une semaine pour détrôner les ténors du nombre d’utilisateurs que sont Candy Crush Saga et Clash Royale. Hommes, Femmes, Enfants, Adolescent(e)s, Mères / Pères de Famille, à peu près tous les archétypes de personnes ont testé ce jeu. Autant dire que regarder les chiffres actuels d’utilisateurs doit être effrayant. Mais surtout :

  • 7 jours pour atteindre les 10 Millions de téléchargements (record pour le moment)
  • Plus de 100 Millions de dollars de Recettes en 2 Semaines d’exploitation mondiale
  • Plus de 30 millions d’utilisateurs

Ces chiffres, qui fluctuent actuellement car la popularité redescend un peu, sont assez ahurissants, et montrent le phénomène de ce jeu ; D’ailleurs, la popularité écrasante de l’application à donné lieu à des comportements assez nouveaux.

Il n’est pas rare de voir des « chasses » s’organiser : Comprenez un groupe d’individus, qui se promène à la recherche de pokémon. Souvent dans une ambiance bon enfant, il n’était pas rare de voir des potes se rejoindre, manger en ville, et se promener en cherchant des pokémon. Et plus on est de fous, plus on rit.

2048x1536-fit_chasse-pokemon-go-illustration

Et quand un Pokémon rare apparaît, c’est la cohue : Plusieurs vidéos de mouvements de foule ont déjà tourné sur la toile, et c’est assez fou.

Bien sûr, les mouvements ont essayé d’être encadrés par les différents pays : Il n’était pas rare de voir des panneaux rappelant aux gens de ne pas jouer au volant et d’être prudents dans leurs déplacements, et même les mises à jour ont tenté de freiner ces comportements insouciants.

9111513

Certaines personnes ont même essayé de s’insurger contre Pokémon Go, ou de s’en moquer, avant de se prendre une volée de plomb de la part de la vindicte populaire chassant les monstres de poche sous le soleil. Et même dans la rue, quand vous chassez, des personnes vous disent « j’ai vu un Pikachu par là… »…et même les policiers, surtout dans un contexte post-attentat où l’on évite de concentrer les gens, alors que ces derniers n’ont pas envie de s’arrêter de vivre par peur.

Alors, quand un policier vous dira « Hey, y’a un Pokémon par ici », répondez lui par un échange de bons procédés que vous avez vu un burkini dans une direction. Etant donné que la délation publique est de sortie en région PACA ces derniers temps, je me demande pourquoi Burkini Go n’est pas sorti.

 

En tout cas, des évènements ont eu lieu, et par mon « emploi » actuel, j’ai eu à organiser un événement de cette sorte. Tourné sous la forme d’un grand concours photo avec Pokémon Go, le but était de photographier des Pokémon à des endroits insolites.

Mais la « bonne idée » de notre responsable était de donner 50 batteries externes aux premiers arrivés. Et vous savez, gratuit et premier arrivé, ça s’est vu au Paris Games Week. Rappelez vous de Moïse.

Et ça n’a pas loupé : les gens ont rushé pour avoir leur batterie, étaient à deux doigts « de foutre des baffes » dans la file d’attente. C’était assez affligeant de voir de tels comportements humains intéressés par quelque chose qui existe maintenant dans toutes les crèmeries à petit prix, mais bon, que voulez vous…

D’ailleurs, voici un petit exemple de vidéo sur un événement Pokémon Go.

Ce petit instant salé était pour embrayer sur le public du jeu. Dans la tranche de 16-30 ans que j’ai pu fréquenter qui jouent au jeu, beaucoup sont des « nostalgiques », ou suivent le mouvement. J’ai parlé avec les participants de l’évènement, certains n’étaient pas joueurs, ou des joueurs occasionnels (Le classico habituel : Kalof, Fifa, Assassin en Scred…).

Devrais-je m’étonner ? Le public smartphone est très grand public, et contient toute la fange de normies diversité qu’une population peut offrir. Pour le meilleur comme pour le pire.

Aujourd’hui encore, pour rire, je me suis installé au coin le plus fréquenté de ma ville avec ma 3DS et Pokémon Rouge. Et des gosses / ados sont passés en me demandant si la chasse était bonne. Très franchement oui, ma promenade au Parc Safari de Parmanie était très prolifique. Du coup, je me suis senti vieux à leur montrer comment Pokémon était en 1996. Ce qu’ils n’ont jamais joué et vu tourner du tout.

 

 

Alors au final, Pokémon Go c’est cool, mais qu’est ce que j’en retiens niveau points positifs et points négatifs ?

Points Positifs :

  • Ca fédère des gens. Même pas joueurs, on peut toujours essayer de découvrir, partager. Qui sait ?

 

  • On (re)découvre sa ville. Bon, j’ai pas attendu Pokémon Go pour me faire sortir par moments, mais pour certains, c’est le cas.

 

  • Ca permet à ceux qui crachaient sur le Jeu Vidéo / Pokémon en voyant ceci comme quelque chose de « gamin » et de « stupide » de tourner leur veste publiquement et n’avoir aucune race.

Points Négatifs :

  • Tu n’as pas de la 3G / 4G sur ton téléphone ? Tu passes à côté.

 

  • Tu habites pas dans une zone urbanisée ? Tu passes à côté. Pokémon Go est un jeu assez citadin. Dommage pour nos amis de la « campagne », qui auront toujours l’avantage de leurs étendues vertes paisibles et vierges de toute présence humaine.

 

  • Niveau sécurité, ça peut causer des soucis au niveau des pouvoirs publics, notamment pour la sécurité. Tout dépend de la stupidité des gens, en espérant qu’ils soient conscients que marcher dans la rue n’est pas sans risque.

 

  • Niveau données récupérées via Pokémon Go (coordonnées, localisation), c’est open bar !

 

  • Un jeu mobile qui se fait autant de fric, ça donne des idées. Tellement que ça va encore plus faire fleurir le marché du jeu smartphone, au détriment des consoles portables. GE-NIAL.

 

Alors, Pokémon Go est actuellement à plus d’un mois d’existence, mais la « hype » retombe. Moins d’utilisateurs, lassitude, disparition des applications d’aide comme le Poké Radar ? Niantic devrait réagir vite pour continuer à profiter du mouvement ; Pour ma part, ne voyant pas l’utilité de la 3G / 4G pour mon usage personnel, je suis passé à côté, mais j’ai côtoyé des utilisateurs.

J’ai également (re)vu des personnes grâce à ceci, même certains que je fréquente à des réunions dans des lieux publics pour jouer sur 3DS, et même si le jeu à un gameplay assez limité pour le moment, son aspect social, quand bien même le public provient d’horizons très différents y compris ceux que j’apprécie guère, y’a peut-être moyen pour changer l’image du jeu vidéo, et peut-être fédérer de nouveaux joueurs qui peut à petit prendront conscience que ça se résume pas qu’a quelques licences ultra connues grâce à de futures IRL hors Pokémon Go ? Peut-être.

En tout cas, même si ça peut paraître complètement con de chasser des pixels pendant la journée et en groupe comme des moutons, dans le contexte actuel morose et en été, c’est plutôt favorable. Reste à voir si ça dure.

Bon moi en même temps je dis ça, mais un MegaTen Go, et je n’existe plus…

En tout cas, je vous retrouve pour un prochain article ; D’ici là, joueur de Pokémon Go ou pas, jouez à des jeux, et soyez curieux !

Publicités

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s