Test : TrackMania Turbo

trackmania-turbo-listing-thumb-02-ps4-us-21mar16

 

Après la sortie de Trackmania 2 et de Shootmania sur PC, Nadeo et Ubisoft ont décidé de créer un nouvel épisode, en changeant d’approche alors que ManiaPlanet (le portail communautaire de TM2 et ShootMania) peine à attirer beaucoup de monde sur la durée. Et voici qu’apparaît Trackmania Turbo, un nouvel épisode avec une direction artistique plus « arcade », « fun », et surtout destiné à la console. Qu’en est-il ?

Attach your seatbelts (if you got seatbelts…)

 

J’ai sauté le détail d’un éventuel scénario pour passer au gameplay, directement. Une voiture, un départ, une arrivée, et des checkpoints à franchir. Vous contre la montre. Et le tracé fait parfois fi de la physique : Sauts, boosts, Wallride et j’en passe : Les tracés sont très loin de ressembler à des circuits traditionnels, et tiennent parfois des montagnes russes.

Quatre environnements mettront à mal la gravité et vos talents de conducteur : Canyon, l’environnent désertique et industriel avec une voiture rapide qui peut déraper à haute vitesse ; Valley, l’environnement rural avec du rally et du tracé sur route et une voiture à la maniabilité variable ; Stadium, l’environnement supercross et Course des Champions avec un engin à la direction précise ; Et enfin, le réel nouvel environnement, Lagoon, qui repompe Island de Trackmania Sunrise avec des portions magnétiques pour rouler tête en bas façon WipEout.

Quatre environnements, Quatre gameplays, pour votre plus grand plaisir, mais hélas, qui ne présentera pas un grand intérêt si vous avez Trackmania 2. Mais en tout cas, le jeu est simple à prendre en main, dur à perfectionner en ligne. Car les médailles d’or et les temps développeur seront récompensés par beaucoup d’heures à apprendre le circuit, optimiser son temps. Du time attack exigeant, mais tellement fun. Avec 200 circuits de base, ça devrait le faire !

Oh, et j’oubliais : On peut éditer la peinture de sa voiture (j’y reviendrai plus tard), et un éditeur de tracé très complet est présent, le même que Trackmania 2, pensé pour la console niveau ergonomie (les joueurs PC bénéficient de la possibilité d’activer l’ancienne interface et le MediaTracker qui permet d’ajouter des effets en course).

Y’a même possibilité d’une création procédurale d’une course, pas toujours au point, mais plutôt sympathique.

 

TMT_E3_SCREEN_STADIUM3_209043

 

Les graphismes pour du PC ou de la console sont très corrects, et une mention spéciale à la direction artistique en mode années 80 – fluo kids, avec des couleurs vives, des panneaux sponsors et des quotes démotivateur à vous accrocher un sourire. Je vous laisse aussi découvrir les quotes du General Sanders et de Homer Simpson durant les temps de chargement qui cassent le quatrième mur.

En tout cas, cet habillage fun m’a conquis, et pallie à l’approche un peu plus austère des autres épisodes.

 

trackmania-turbo-sortie-mars-2016

 

Toujours histoire d’aller dans le délire 80’s / 90’s, les musiques sont très variées, avec même des morceaux de dance music de cette époque, et aussi de la drum and bass. Tout est assez varié, avec une fonction « dynamique » qui adapte les phases de la musique selon que vous accélérez, passer sur une zone coupe-moteur, etc… Et les bruitages de moteur sont toujours réussis.

Ne parlons même pas de la durée de vie : Elle est dantesque, ne serait-ce que pour finir la campagne de plus de 120 tracés en médaille d’Or, voire Trackmaster (temps développeur.)

TrackMania-Turbo-tweet-review

 

Et histoire de continuer sur la durée de vie, le multijoueur va décupler celle-ci. Serveurs pouvant accueillir 100 joueurs, modes en local fun comme par exemple des power-ups, collisions, suspensions hydrauliques…Il y a de quoi faire, et vos circuits personnalisés peuvent entrer en scène pour des courses assez folles.

 

Try Hard 2 : Try Harder

 

Revoyez vos ardeurs à la baisse si et seulement si vous comptez jouer sur PC, et que vous avez Trackmania 2 (Canyon / Valley / Stadium). L’intérêt ne sera là que pour Lagoon. Car le jeu à fait fi de toute la division communautaire : Exit les Avatars, Klaxons, Peintures, Mods d’environnement personnalisés. En gros, TOUTES les possibilités de customisation qui faisaient le sel de Trackmania sur PC ont disparu. Du coup, on est, sur PC, en présence d’un jeu amputé de sa customisation omniprésente par le passé.

Moi qui voulais créer ma peinture sur ma voiture : Choisir la peinture, la matière, le sticker, un numéro et la nationalité, et hop, la peinture est généralisée sur les 4 voitures. Alors que sur PC, j’avais pour chaque voiture un modèle customisé, avec ma propre peinture et mes stickers importés.

Et en course / menu, je pouvais mettre ma propre musique. C’est une amère déception.

Outre cela, le jeu possède un habillage plus fun que j’apprécie, une bande son qui est plutôt efficace si on aime l’électro, et toujours ce qui fait sa réussite. Du gameplay aux petits oignons, éditeur de tracé, et des modes de jeu supplémentaires à essayer. A recommander donc, que si vous avez une console. Sur une PC, l’intérêt sera limité, d’autant plus que NADEO à prévu de mettre à jour ManiaPlanet pour distribuer l’environnement Lagoon en Stand Alone. A reconsidérer si vous jouez sur PC, mais vous pouvez foncer si vous êtes sur console.

Publicités

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s