Test – Tales From The Borderlands (Saison Entière)

Tales_from_the_boderlands

Alors que Telltale à le vent en poupe après avoir fait les deux saisons de The Walking Dead en point and click, et que ce même studio a acquis les licences Game Of Thrones et Minecraft pour faire des saisons de Point And Click, une collaboration très intéressante a été faite entre eux et Gearbox, pour une histoire dans l’univers de Borderlands. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le défi à été relevé….haut la main.

Ain’t No Rest For The Wicked

Se déroulant après Borderlands 2, l’histoire nous place dans le rôle de deux personnages pris en otage par un étrange homme masqué et armé. Il s’agit de Rhys, un employé d’Hyperion qui aimerait devenir le prochain patron malgré son emploi modeste et son responsable vaniteux, et Fiona, faisant partie d’une fratrie d’escrocs avec sa soeur et son tuteur.

Ces deux bougres vont avoir leur chemins croisés suite au deal d’une Clé de l’Arche (Clef menant à un trésor enfoui) qui à mal tourné : Rhys à perdu une somme considérable d’argent d’Hyperion, et Fiona à pas réussi son coup. Mais l’histoire ne s’arrêtera pas là, et ne fait qu’embrayer sur la quête d’une nouvelle arche, entre autochtones, bandits, chasseurs de primes, chasseurs d’Arche, et un ennemi inattendu.

L’histoire perdra forcément ceux qui n’ont pas joué aux épisodes de la série Borderlands car ils ne capteront pas certains éléments, mais cela n’est pas inaccessible. De plus, hormis Moxxi et ClapTrap, tout y est : L’Humour, le Design, des personnages emblématiques, et surtout l’ambiance du FPS Hack-and-Slash, adapté ici en histoire narrative où l’on est mis à la place d’un personnage qui n’a rien d’un surhomme que l’on joue habituellement dans la série.

Toutefois, le jeu est intégralement en Anglais, et les dialogues et gags sont de très bonne facture.

unnamed

Le gameplay est le même que les jeux Telltale : Dialogues à choix multiples dont certains ont des répercussions (que je trouve un peu minimes), QTE lors de certaines cinématiques (pour esquiver, tirer un coup de feu…), le reste est un point and click : On explore, on clique sur les éléments interactifs.

Le jeu comprend quelques séquences inédites comme du hacking ou bien un aperçu des choix possibles avec Fiona (On choisit l’hologramme d’action qui nous intéresse), mais cela reste très classique quand on a joué à The Walking Dead. C’est narratif, on se laisse porter.

Gortys is the new ClapTrap

Prenez les graphismes de Borderlands, lissez les un peu, et vous obtiendrez Tales From The Borderlands. Le jeu n’est pas fait pour être une vitrine graphique, mais il garde la patte graphique et l’ambiance du jeu de tir dont il est issu. Et c’est avec plaisir qu’on retourne sur Pandore.

Sur le plan musical, signée par les mêmes têtes qui ont composé celle de Borderlands 2 (on retrouve certaines musiques de Borderlands 2), la bande son remplit son rôle d’ambiance mais se fait relativement discrète. Et comme c’est Borderlands, les musiques d’intro d’épisode sont géniales.

x9tfagxodzpkmsscosbs

La saison complète se finit en une quinzaine d’heures, a compter environ 3H par épisode. C’est très correct, et ce sont 15h bien dépensées par la qualité de la saison entière. La rejouabilité peut être présente, ne serait-ce que pour tester les choix de dialogue et possibilités offertes par le soft.

Comme The Walking Dead, aucun multijoueur, hormis des pourcentages à chaque fin d’épisode pour montrer la proportion de joueurs ayant choisi comme vous. Le jeu est distribué en format épisodique, mais peut être obtenu en saison complète.

« How to be a Vault hunter, Season 1 »

Il est très dur de tester un jeu Telltale car il s’agit généralement d’expériences narratives qui tiennent plus du livre interactif qu’autre chose. Sur la forme, Tales From The Borderlands est un très bon point Point and Click, qui conserve encore quelques errances des jeux Telltale (Retard d’affichage de sous-titres, temps de chargement…)

borderlands1

Sur le fond, l’histoire est très bien menée, et même si l’épisode 2 n’est pas mon favori, l’épisode 4 est certainement le plus intense, et l’ensemble crée une histoire complètement folle où les gags, les situations épiques et les références pleuvent comme le jeu original. C’est un excellent spin-off de la série, et si comme moi vous aimez la licence, foncez. Rhys et Fiona n’ont nullement à rougir face aux Chasseurs de l’Arche.

Publicités

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s