Rétrospective : La Saga Halo

halo_waypoint_2013_by_iamdashing12-d5vqjtg

Bonjour et bienvenue pour une nouvelle rétrospective qui, pour la petite anecdote, était en projet pour une ancienne idée de contenu sur le Jeu Vidéo, à l’époque où mon projet impliquait de la vidéo ainsi que quelques associés avec qui monter une chaîne YouTube. Hélas, ceci ne s’est pas réalisé, mais j’en profite aujourd’hui pour le faire une bonne fois pour toute : Halo.

Halo, la licence « phare » de la Xbox de Microsoft, le soldat en armure verte à la visière orangée opaque, devant sauver l’humanité d’une invasion extraterrestre et d’un danger bien plus grand. Il est temps de s’attaquer à ce jeu de tir subjectif qui a fait ses marques, principalement sur console. De plus, nous sommes actuellement dans la deuxième « saga », qui n’est plus gérée par Bungie mais 343 Industries, crée par des anciens de Bungie. Le chiffre 343 fait d’ailleurs illusion à un personnage central de l’intrigue, « 343 Guilty Spark. »

Cette deuxième saga, appelée celle du « Dépositaire », connaîtra récemment un cinquième volet, nommé Halo 5 : Guardians. Ce qui fait une raison de parler de cette licence en détail, et aussi pourquoi, personnellement, j’ai un peu de mal avec cette nouvelle saga.

Halo, c’est qui ? Ou quoi ?

Halo est donc un jeu de tir subjectif paru sur les consoles de Microsoft principalement, à savoir la Xbox, Xbox 360 et Xbox One. Même si le projet était prévu initialement sur Mac, il fut transféré chez Microsoft, qui s’en servit pour accompagner son entrée sur le marché du jeu vidéo avec la Xbox.

Le jeu rencontra un succès (in)attendu alors que le FPS était la chasse gardée du PC depuis qu’Half-Life avait mis tout le monde d’accord. Des zones ouvertes / fermées avec des véhicules, une bonne bande son, des graphismes magnifiques pour l’époque, un système de bouclier qui remplaçait des médikits et barres de vie, et un univers de science-fiction plutôt intéressant.

Ce tableau ne serait pas parfait sans le multijoueur, qui est une composante qui s’est beaucoup développée au fil des épisodes : Coopération en campagne, multijoueur compétitif, multijoueur en ligne avec Halo 2 (Premier jeu en ligne du Xbox Live, et dernier à avoir eu les serveurs coupés !), le mode Forge apparu dès Halo 3 pour modifier les structures et design des niveaux multijoueurs, mode Baptême du Feu (Joueur contre Environnement)… Halo n’aurait pas été le même sans son multijoueur, et fait également partie de son essence.

Maintenant, il est temps d’aborder le scénario, qui tourne autour d’un conflit entre l’Humanité et l’Alliance Covenante. Même si, par abus de langage, on entend « Les Covenants », ce n’est pas une race, mais une alliance de races, ce qui rend le terme « Alliance » plus correct. Qu’il s’agisse des Grognards, Rapaces, Elites, Chasseurs, Brutes, Ingénieurs, Drones, ou Prophètes, tous sont issus d’origines et d’espèces différentes et sont alliés sous la même bannière.

Pour résister à l’envahisseur, l’UNSC à développé le programme Spartan, qui a connu deux générations. La première génération est présente que dans la Trilogie de l’Anneau, et comprend les Spartans-I , Spartans-II (Spartan-117 en est un), Spartans-III (Les personnages de Halo Reach en font partie). La seconde Génération comprend actuellement les Spartan-IV (Palmer en fait partie) et contrairement aux Spartans de première génération qui sont enlevés à la naissance et entraînés et modifiés génétiquement, les Spartans de seconde génération se limitent au port d’une armure assistée aux performances similaires sans avoir besoin de recourir aux modifications génétiques.

Il y a également ceux nommé « Forerunners », qui sont une race hautement avancée sur le plan technologique, censée être disparue, mais dont des vestiges rôdent dans la galaxie : Les Halos, gigantesques mondes en forme d’anneaux, en sont le meilleur exemple.

Odyssée Spartiate

Halo comprend beaucoup de jeux : Je vais les traiter comme la Rétrospective sur Metal Gear Solid et le faire par ordre chronologique de l’histoire. C’est moins bordélique que Metal Gear Solid, néanmoins.

Deuxièmement, je ne parlerai pas des spin-offs que sont Halo : Spartan Assault et Halo : Spartan Strike, tous deux parus sur Windows 8, Surface, et Xbox. Il s’agit dans les deux cas de jeux de tir en vue isométrique.

2531 – Halo Wars, paru en 2009

halo

Halo Wars, même s’il s’agit d’un jeu de Stratégie en Temps Réel crée par Ensemble Studios, fait partie de l’histoire.

L’humanité, dont la planète Terre est surpeuplée, commence à découvrir l’espace. Grâce aux moteurs supra-luminiques et à l’United Nation Space Command (UNSC), les humains ont pu coloniser et se développer. Hélas, ils sont rentrés en conflit avec l’Alliance Covenante, et Halo Wars raconte l’histoire du vaisseau Spirit Of Fire, qui sera aux prises avec l’Alliance Covenante.

Entre la planète Harvest, comprenant des possessions humaines, et Arcadia, fortement peuplée, l’équipage composé à sa tête du Capitaine James Cutter, de la scientifique Ellen Anders, et du Sergent John Forge vont découvrir que les offensives Covenants ont un but autre que militaire, et sont à la recherche d’artefacts mystérieux.

L’UNSC va donc s’intéresser à ces artefacts, en commençant par une carte puis une planète creuse inconnue, qui contient une planète à l’intérieur de la planète : Il s’agit d’un des Mondes-Boucliers crées par les Forerunners, une race ancienne disparue qui avait découvert le Parasite, une forme de vie prenant possession des cadavres pour les faire revivre, telles des spores pouvant se muer en « morts-vivants. »

L’histoire nous amènera jusqu’à la destruction de ce monde bouclier (dont le Parasite et les Forerunners risquent de trouver le chemin jusqu’à la Terre, ainsi que l’Alliance Covenante) et le retour du Spirit Of Fire vers les colonies terrestres, avec l’équipage qui s’est placé en cryogénie.

2552 – Halo Reach, paru en 2010

ReachCampaign_m10_NobleTeam02

Halo Reach commence par le casque de Noble Six, votre personnage, perforé d’une balle et traînant sur une plaine brûlée.

La séquence suivante nous renvoie à quelques semaines auparavant, quand votre personnage rejoint l’escouade Noble, sous le nom de Noble Six, composée essentiellement de Spartans, des super-soldats développés en laboratoire et dotés d’une armure avec bouclier énergétique et divers fonctions les rendant supérieurs aux humains. Etant vous même Spartan, vous êtes ajouté à l’équipe dirigée par Carter, et comprenant vos frères et sœurs d’arme, Kat, Jorge, Emile, et Jun.

L’histoire commencera par une action militaire mystérieuse sur une zone rurale de Reach, une colonie humaine à priori hors de danger ; il se trouve que Reach est en danger et que l’Alliance Covenante, dans sa guerre contre l’humanité, prévoit de tout détruire. Halo Reach raconte, au fil des missions de notre escouade pour défendre la planète, les débâcles militaires de l’UNSC, et la mort progressive des membres de votre escouade.

Le final vous fera rencontrer en personne Catherine Halsey, créatrice du programme Spartan et travaillant pour l’ONI (Renseignements Militaires), qui a découvert sur Reach des technologies et constructions Forerunners en sous-sol. Sentant la planète en danger, elle se replie dans un bunker inviolable après vous avoir donné une I.A de sa création à la programmation Humaine et Forerunner : Cortana.

La dernière mission de Noble Six sera d’apporter l’I.A au Pillar Of Autumn, une frégate militaire humaine venant sauver les derniers survivants, vous laissant seul sur Reach, dans un baroud d’honneur où, alors que la planète va être vitrifiée par l’Alliance Covenante, vous effectuez un dernier combat à mort contre les Covenants venant mettre fin à toute résistance.

halo-5-everything-we-know-about-master-chief-being-a-traitor-in-guardians-halo-5-321892

Ici commence ce qu’on peut appeler la « Trilogie de l’Anneau »

2552 – Halo, paru en 2001

halo2a

Halo suit les évènements d’Halo Reach : Quelques heures après avoir fui Reach, le Pillar Of Autumn va être abordé par l’Alliance Covenante. Le Capitaine Keyes décide de réveiller le dernier Spartan-II en vie, John, ou Spartan-117, auquel on adjoint l’I.A Cortana.

Ce dernier subit un réveil plutôt mouvementé car il essaie de repousser les Covenants pendant que le Pillar Of Autumn approche d’un anneau flottant dans l’espace. Spartan-117 évacue le vaisseau avec une poignée de survivants pendant que Keyes fait crasher le vaisseau sur Halo.

Posés sur cette planète, les forces de l’UNSC sont séparées : Pendant que Spartan-117 et Cortana essaient de comprendre qui à pu créer cet anneau et pourquoi l’Alliance Covenante y éprouve un intérêt plus que militaire, les forces restantes tentent d’explorer l’anneau et de percer ses secrets.

La libération du Capitaine Keyes, fait prisonnier sur un Croiseur en orbite de l’Anneau, permet de comprendre que le Halo était une installation militaire mais également plus, ce qui sera prouvé avec la Salle des Cartes, enfouie dans une autre zone du Halo, qui montre une carte de la galaxie.

Toutefois, Halo est plus qu’une installation militaire. Le Capitaine Keyes est porté disparu après l’exploration d’une zone marécageuse, et Spartan-117, en explorant la zone, découvre la vérité : Ce Halo contenait une zone de quarantaine, et les Covenants ont relâché le Parasite, une forme de vie infectieuse. Spartan-117 est alors « sauvé » par 343 Guilty Spark, une sphère robotique Forerunner intelligente gérant le Halo. Il explique que l’activation du Halo détruira le Parasite, et que l’Index est caché dans une structure située dans le Halo, la Bibliothèque.

Après avoir récupéré l’Index et être retourné à la Salle des Cartes, Cortana explique le manège de Guilty Spark : Ce dernier a omis de dire que la suppression du Parasite passe par l’activation du Halo, qui détruit toute forme de vie pouvant servir d’hôte au Parasite. Spartan-117 et Cortana tentent d’échapper à Guilty Spark qui fait appel à des systèmes de défense Forerunner.

Pour mettre fin à tout cela, Spartan-117 décide de surcharger les réacteurs de l’épave du Pillar Of Autumn, créant une réaction en chaîne et une explosion du Halo.

2552 – Halo 2, paru en 2004

Halo_2_by_SxyfrG

L’histoire nous fait jouer deux personnages : Le Spartan-117, alors sur la station orbitale Le Caire, située autour de la Terre, et l’Arbiter, un Commandant de l’Alliance Covenante tombé en disgrâce par échec qui sera condamné au rôle d’Arbiter jusqu’à sa mort.

L’humanité est en péril : L’Alliance Covenante connaît la position de la Terre, et l’invasion commence. Le Spartan-117 essaie de repousser les humains et de capturer le Prophète du Regret, un des dirigeants religieux de l’Alliance Covenante, qui s’est posé à New Mombasa avec son vaisseau. Hélas, c’était un piège et le vaisseau s’enfuit en hyper-espace, l’ouverture du saut dans l’hyper-espace détruisant la ville au passage.

h2_003-a3d239a059794b3aaf798d2c82f21405

ATTENTION – A CE MOMENT PRECIS COMMENCE HALO 3 : ODST. IL SE FINIT EN MEME TEMPS QUE LE 2, ET SERA TRAITE APRES.

Pendant ce temps, l’Arbiter accepte son rôle et est chargé de traquer un « opposant » à l’Alliance Covenante. Lors de la confrontation, l’Arbiter rencontre des Parasites qui étaient sur cette station, et l’opposant (Appelé l’hérétique) qui possède 343 Guilty Spark et dévoile la vraie fonction du Halo : Une arme qui risque de tuer toutes les races de l’Alliance Covenante. L’Arbiter accomplit son rôle, récupère 343 Guilty Spark, mais est pris de doute.

Spartan-117, en voulant suivre Regret, tombe avec l’UNSC sur un autre Halo (installation Delta 04).

Sur ce dernier, un prophète s’est posé ; La mission sera de mettre fin à ses agissements. Hélas, une fois l’objectif fait, l’Alliance Covenante détruit le lieu où se trouvait le Prophète, et le Spartan-117 tombe dans le lac géant entourant la structure. Il est happé par une créature mystérieuse.

L’Arbiter est envoyé avec des hommes dans la Bibliothèque, pour la rendre accessible aux forces de l’Alliance Covenante ; Une fois sur place, il rencontre Tartarus, chef des Brutes et de la sécurité personnelle des Prophètes. Devant toutes les informations que connaît l’Arbiter, il récupère l’Index et laisse l’Arbiter pour mort en le projetant dans les profondeurs de la Bibliothèque.

L’Arbiter est récupéré par la créature mystérieuse qui a récupéré Spartan-117, et tous trois tiennent une négociation : Leur ravisseur n’est autre que le Fossoyeur, la conscience collective et le « Chef » des Parasites. Il explique que l’Alliance Covenante et l’Humanité sont un danger, mais que leur objectif commun est d’empêcher l’activation de l’Anneau.

Spartan-117 est envoyé par le Fossoyeur sur Grande Bonté, une cité spatiale Covenante pour chercher les Prophètes (et y laisse Cortana pour retrouver l’Index). L’Arbiter est renvoyé aux abords de la Bibliothèque, pour retrouver Tartarus et mettre fin à ses actions, et empêcher l’activation du Halo. L’Arbiter apprend qu’une installation cachée, l’Arche, permet d’activer tous les anneaux à fois, mais qu’elle est cachée dans la galaxie. Sauf que l’Alliance Covenante semble l’avoir trouvée.

2552 – Halo 3 : ODST, paru en 2008

106101

Halo 3 ODST se déroule durant Halo 2. Les ODST, corps d’élites de soldats humains, sont envoyés pour traquer le prophète présent sur Terre et l’assassiner dans son vaisseau. Or, comme cité plus haut, la ville est rasée, et ce, durant leur largage en module orbital : toute l’équipe est séparée.

Dans la peau du Rookie, 6 heures après largage, vous tentez de retrouver votre équipe dans la ville, contrôlée par l’Alliance Covenante. Tous vos camarades ont été séparés, et ont aidé les dernières forces de l’UNSC et de l’ONI sur place.

Dans votre escouade, une des membres, DARE, était en mission secrète pour l’ONI : Rattachant Buck à sa mission, elle va tenter de découvrir ce que le SuperIntendant (I.A humaine qui supervise la ville) cache dans les profondeurs de la ville. Il s’agit en fait d’une installation d’origine Forerunner, sur Terre, et DARE doit récupérer les données. Toute votre escouade rentrera à bon port sur les vaisseaux de l’UNSC en orbite.

2552 – Halo 3, paru en 2007

h3_010-68adc78167c54528b438982a40ff04a7

Alors que le Spartan-117 fuit de Grande Bonté dans un vaisseau de secours Forerunner, l’Alliance Covenante, dirigée alors par le Prophète de la Vérité, creuse New Mombasa pour déterrer l’installation qui s’y trouve. Il s’agit d’un portail vers l’Arche.

Spartan-117, sans Cortana, va tenter de récupérer les forces de l’UNSC sur place et d’aller auprès de l’Arche. Il sera aidé par l’Arbiter qui a apporté son aide et ses fidèles compagnons d’armes qui ont fait scission avec l’Alliance Covenante.

Le portail est activé et l’Alliance Covenante s’y rend, tout comme l’UNSC. Mais à ce moment, un vaisseau en ruines se crashe sur Terre. Il est rempli par le Parasite, et contient l’I.A Cortana. Une fois Cortana récupérée, Spartan-117 et l’Arbiter reviennent dans un vaisseau et traversent le portail.

halo-3-300_248606g

Le combat continue sur l’Arche, où l’UNSC et l’Alliance Covenante se livrent un combat sans merci pour accéder à la Citadelle de l’Arche. Juste avant d’accéder à la salle en question, le Fossoyeur arrive et propose son aide au Spartan-117 et à l’Arbiter, pour mettre fin au Prophète de la Vérité qui a déjà tué deux haut gradés de l’UNSC.

Vérité est stoppé, mais le Parasite est désormais l’ennemi à abattre. Ce dernier trahit nos deux héros et prend contrôle de l’Arche, ce qui lui permet de créer également de nouveaux Halos ; La seule solution est non seulement de faire exploser les réacteurs de Grande Bonté qui s’est écrasée sur l’Arche, mais d’arriver à la Salle de Contrôle avec l’Index, tuer 343 Guilty Spark qui veut empêcher la destruction de l’Arche, et activer l’installation pour la détruire. Nos deux héros s’enfuient dans le reste d’un vaisseau, et l’historie se conclut par un mémorial dressé en hommage aux soldats disparus, avec un « 117 » écrit dessus.

L’Arbiter rejoint les siens et rentre sur son monde ; Le Spartan-117 erre dans le reste d’une frégate et, contrairement à Halo, rentre dans un tube cryogénique en attendant qu’on « aie besoin de lui. »

Ici se clôt la Trilogie de l’Anneau et commence la nouvelle trilogie, dite du « Dépositaire ».

2556 – Halo 4, paru en 2012

2281759-Halo4_25445_screen

4 ans après Halo 3, Spartan-117 est réveillé par Cortana : Les restes de la frégate « Forward Unto Dawn s’approchent d’un monde inconnu dont une zone circulaire s’ouvre et aspire le vaisseau ainsi que des croiseurs Covenants venus inspecter la Frégate.

Ce monde inconnu semble d’origine Forerunner et s’appelle Requiem. Etant donné sa structure, il s’agit d’un monde-bouclier crée pour se prémunir contre le Parasite. Mais le danger ne vient pas que des Covenants. Un autre ennemi, plus ancien, sort de ce monde : Il s’agit du Didacte, un chef de Guerre Forerunner exilé dans une Prison-Vaisseau Spatial, le Cryptum. Et ce dernier vient de revenir.

2877316530_1_16_nE6PHLJg

Humains comme Covenants (Ceux du Grand Voyage, qui lui vouent un culte et coopèrent) sont indésirables pour lui, et en particulier les humains, dont il s’étonne de leur existence. Le Spartan-117 semble faible face à ce nouvel ennemi, d’autant plus que Cortana approche de sa fin de vie matérielle et commence à se corrompre.

halo-3

En explorant Requiem, Spartan-117 rencontrera l’UNSC Infinity, un vaisseau comprenant une Spartan-IV (Palmer), alors que Spartan-117 était porté disparu. Mais il rencontrera également une dignitaire Forerunner, la bibliothécaire, expliquant les liens unissant l’Humanité aux Forerunners.

Bien avant l’Humanité, il existait une autre Humanité, plus expansionniste et vaniteuse, qui est entrée en guerre contre les Forerunners. Ces derniers ont gagné en utilisant le Recomposeur, une arme permettant de désassembler les humains, de virtualiser leurs cellules en I.A pour être employées ensuite dans des soldats Forerunners. Le Didacte, qui était celui ayant commandité cette attaque, fut mis aux bans de la société Forerunner pour avoir commandité ce génocide et refuser de laisser prospérer à nouveau cette race.

La Bibliothécaire explique que les Forerunners ont volontairement laissé des « artefacts » pour aider au développement de l’Humanité (L’Armure Spartan en serait un fruit) et que la libération du Didacte, qui va réutiliser le Recomposeur, est un danger sans précédent : Pour cela, elle immunise Spartan-117 au recomposeur.

gaming_halo_4_campaign_screenshot_2

Spartan-117 part donc à la poursuite du Didacte qui essaye le Recomposeur sur une station spatiale peuplée ; Lors de l’affrontement, le Didacte est tué ainsi que le Recomposeur, mais Cortana utilise ses données pour sauver Spartan-117. Détruit, désemparé, Spartan-117 retire son armure dans la vidéo de fin, lui qui était vu comme du matériel par l’UNSC et non un humain, comme l’explique Catherine Halsey dans l’introduction du jeu, en tentant de défendre l’utilité du projet Spartan, détourné pour en faire de simples soldats avec une armure high-tech (Spartan-IV).

2556 ou plus – Halo 5, a paraître en Novembre 2015

srozcgu-halo-5-can-master-chief-revive-cortana-in-guardians

De ce que l’on sait sur Halo 5, il y aura deux histoires : l’une avec Spartan-117, cherchant des réponses sur la mort de Cortana et ce que cachent les Forerunners ; De l’autre côté, Locke, un Spartan-IV de l’ONI, est chargé de traquer Spartan-117.

Ce n’est qu’un anneau ou y’a autre chose autour ?

Halo possède donc un scénario assez complet, mais outre ses qualités que j’ai décrit plus haut, il y a d’autres éléments sur lesquels je souhaite me pencher.

  • Tout d’abord, Halo possède, si l’on regarde bien, une critique sous-jacente des extrémismes religieux et / ou des sectes, qui se voit surtout avec l’histoire de l’Arbiter et un vocabulaire religieux très présent chez les Covenants, et également dans la musique qui fait très pieuse ne serait-ce que dans le thème principal du premier épisode et certains morceaux : Des chorus se font entendre très souvent.

En effet, l’Arbiter de Halo 2 (Thel’ Vadamee), condamné pour avoir laissé les humains « souiller le sol sacré », à savoir laisser des humains découvrir un halo et le détruire, lui vaut la condamnation à mort pour « hérésie ».

Récupéré par les Prophètes après avoir été déclassé et humilié en public, ces derniers lui offrent une chance d’éviter la mort en lui donnant le grade d’Arbiter, un soldat d’élite envoyé sur toutes les missions suicide pour représenter le pouvoir de l’Alliance Covenante.

Censé traquer les « hérétiques », ceux qui ne respectent pas la croyance du « Grand Voyage » selon les Prophètes, l’Arbiter apprendra au fil de sa mission que le Grand Voyage n’est pas l’emploi des Halos et de la technologie Forerunner pour assurer une ascension technologique, spirituelle, et raciale. Les Halos sont des armes, et qui plus est, elles détruisent toute forme de vie pouvant servir d’hôte au Parasite, ce qui inclut l’ensemble des races de l’Alliance Covenante.

L’Arbiter apprend donc que les Prophètes vont vers un suicide collectif de L’Alliance Covenante, et va vouloir organiser une discussion pour changer leurs plans. Ces derniers s’en rendent compte et provoquent un schisme, entre ceux suivant l’Arbiter, et les Prophètes, dont la garde rapprochée s’est composée de Tartarus et des brutes, ainsi que de soldats aveugles / fidèles au Grand voyage.

Comment ne pas remplacer les Prophètes par des Gourous, et L’Alliance Covenante comme une immense secte, ou une religion dont les Prophètes sont l’excroissance extrémiste ? Très intéressant quand, actuellement, certaines religions monothéistes connaissent des excroissances extrémistes très dangereuses.

Après, Halo étant un jeu crée en Amérique, de là à dire que l’Humanité représente les Etats-Unis et l’Alliance Covenance d’éventuels soldats moyen-orientaux d’un extrême religieux dont Huntington se gargarisait dans le livre « Le Choc des Civilisations », il n’y a qu’un pas vers le raccourci que je ne ferai pas…mais qui laisse songeur.

Egalement, Halo possède, outre son côté d’épopée spatiale militaire qui se veut « sérieuse », un gros aspect comique parfois caché, ainsi que des éléments et des incohérences qui sont drôles.

  • Déjà, Bungie doit avoir un fétichisme avec le Chiffre 7. Il est récurrent, de partout dans la série Halo, de manière cachée. Qu’il s’agisse des 7 jeux Halo faits par Bungie (Halo / Halo PC / Halo 2 / Halo 2 Vista / Halo 3 / Halo 3 ODST / Halo Reach), du dernier chiffre du Spartan-117, le chiffre est récurrent et une petite liste se trouve sur ce site.

https://wiki.halo.fr/Chiffre_7

Ensuite, l’aspect humoristique de Halo, qui est présent de plusieurs sortes.

  • Qu’il s’agisse des Grognards, qui une fois mis en déroute fuient en secouant les bras et en hurlant de peur, le crâne (modificateur de jeu) « Je pourrais être ton père » qui rajoute des répliques aux PNJ, le crâne « Fête des Grognards » qui agrémente tout tir à la tête d’un « Yaaaaay » et de confettis, ainsi que leurs répliques de base dites avec une voix qui fait perdre toute crédibilité ;

Un petit exemple avec un easter egg : https://youtu.be/PJOHljv6vRc?t=44s

J’ai eu des cas, avec le crâne des répliques, à un « Je vous emmerde et je rentre à ma maison ! »

  • Aussi, le mode forge permet aux joueurs d’avoir un club de golf qui se joue de la même manière qu’un Marteau Gravitationnel. Halo possède quelques easter eggs et éléments bien drôles, mais ce n’est pas tout.

Il y a surtout des éléments incohérents et / ou bizarres, quand on y réfléchit.

  • Le Sergent Avery Johnson, qui reste sur le Halo à se battre avec un Elite pendant que le Halo explose (Cinématique cachée), revient au début d’Halo 2 et répond à une question sur le sujet par « Désolé, Secret Défense. » Il meurt d’une rafale dans le dos, alors que durant tous les jeux, il se trouve souvent aux endroits où il y a le plus d’action. Pour ceux qui se demandent pourquoi le Parasite ne peut l’atteindre, son corps à été irradié par des grenades à plasma, ce qui l’empêche aussi de porter une armure Spartan.
  • Egalement, la transition entre Halo 3 et 4 est bizarre. A la fin de Halo 3, si l’on débloque la cinématique cachée, la frégate contenant Spartan-117 et l’Arbiter s’enfuit de l’Arche qui explose. L’Arbiter s’en sort et regagne la Terre pour assister aux funérailles des soldats, avec la réplique de l’Amiral « Je n’arrive pas à croire qu’il soit mort. » Or, Spartan-117 est dans l’espace, dans le reste de la frégate complètement disloquée (Il reste au moins 30% de la structure), flottant dans l’espace. Et il va dans un tube cryogénique et demande à Cortana de le réveiller si besoin. Comment le tube marche encore ? Pourquoi ne s’est il pas enfui avec l’Arbiter ?
  • Toujours dans la suite de ces évènements, dès que Halo 4 commence, 4 ans après sans aucune aide extérieure, non seulement la frégate semble en meilleur état (bizarre), mais la cryogénie à marché, les épaulières et l’armure à changé, et surtout la frégate dispose de missiles encore actifs pour détruire des vaisseaux covenants. Très étrange.
  • Enfin, dans Halo Reach, Noble 6 quitte Reach en navette. Il atteint une station en orbite (Anchor 9) pour ensuite atteindre un vaisseau Covenant plus loin. Ce dernier n’est pas en orbite de la planète.
  • Plus tard dans cette mission, quand Jorge le jette dans l’espace pour le sauver, il atterrit sur la planète Reach (comment a t’il joint l’orbite sans avoir quoi que ce soit pour se mouvoir dans le vide ?!) et surtout arriver en vie dessus ?

Alors, ce Halo, pétard mouillé ou chef d’oeuvre ?

Halo, ne serait-ce que par son univers mis en place, son travail musical composé par Martin O’Donnell (avant d’avoir été salement limogé par Activision depuis que Bungie bosse pour eux sur Destiny), son plaisir de jeu, son multijoueur, mérite d’être joué. C’est une licence qui pourra paraître peu innovante pour certains ou qui commence à aller vers une standardisation du FPS causée par le succès de Call Of Duty (Visée à la Mire, skins d’armes..)…qui lui aussi lorgne vers Halo en vitesse de jeu avec ses derniers épisodes futuristes.

Personnellement, je suis pas très fan du chemin que va prendre la nouvelle trilogie surtout avec des choix de gameplay pour Halo 5 qui le font rapprocher des standards du genre (Alors qu’Halo avait sa propre jouabilité avec aucun sprint, une visée en lunette où à l’épaule), ce qui le rendrait plus si unique. Après, je n’ai pas de Xbox One et Halo 4 m’a pas tellement inspiré sur son scénario. Quoi qu’il en soit, la trilogie d’époque a été un de mes premiers FPS, plutôt bon et à l’univers riche. Je ne compte plus les dizaines d’heure sur cette licence et je vous incite à faire de même : L’épopée de John (Spartan-117) est haletante, tout autant qu’elle est épique et excellente.

Publicités

Un commentaire sur « Rétrospective : La Saga Halo »

  1. Petites rectifications, qui sont des choses qu’on connaît seulement en creusant vraiment l’univers de Halo : les 2 premiers projets Spartan ont été créé non pas pour lutter contre l’Alliance Covenant mais avant même le premier contact : il s’agissait de créer des super-soldats pour lutter contre un terrorisme inter-planétaire (quand une attaque fait péter une ville entière et cause 2 millions de mort, ya vraiment besoin de réagir) et le projet Spartan III après le premier contact. Le premier projet Spartan (à la base nommé Orion) a été un échec quasi-total, le sergent Avery Johnson étant un des survivants, c’est l’une des raisons pour laquelle il ne porte pas d’armure Spartan, la deuxième étant que le projet Spartan II a commencé … en enlevant des enfants aux caractéristiques physiques particulière (pas très glorieux). Il est juste qu’il ne peux être infecté en raison d’une exposition trop forte et prolongé à des grenades à plasma, cette condition est nommé Syndrome de Boren.
    A propos des « incohérences » du jeu : la raison pour laquelle le Dawn of Hope n’est pas arrivé entier à bon port est dû à l’effondrement du tunnel de sous-espace au moment où le vaisseau en sortait; la modification de l’armure est dû à des histoires de copyright; en jeu elle est expliquée par des changement de Cortana aurait fait; idem pour ce qui restait de du vaisseau, la raison pour laquelle il y a encore du courant est dû à la fois à son intervention et parce qu’il restait la parti avec les réacteurs fournissant le reste de la structure en électricité (sans compté les générateurs de secours).
    Dans Halo Reach, la raison pour laquelle Noble 6 arrive en vie (mais blessé) sur la planète et d’une part : sa faible vitesse de rentré dans l’atmosphère, le bouclier qui l’a protége, enfin on peut considéré le faites que le vaisseau était en orbite géosynchrone au-dessus de la terre ferme, du coup il n’a pas coulé comme une pierre au fond de l’océan.

    J'aime

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s