Test – Nuclear Throne

FR-EN-Code-Triche-pour-Nuclear-Throne-astuce-Hack-Cheat-PC

Jeu crée à la suite d’une Game Jam, Nuclear Throne est l’une des dernières créations de Vlambeer, petit studio indépendant à qui l’on doit Super Crate Box ou encore LUFTRAUSERS.
Qu’en est il de ce petit jeu en pixels qui tâchent et de ces héros difformes ?

Made in Wasteland

De ce que j’ai pu comprendre du scénario, on joue des mutants rescapés d’une guerre atomique, qui cherchent à atteindre le Nuclear Throne, tel une quête du Graal qui aurait eu des rapports incestueux avec de l’Uranium et du LSD.
Le pitch est très simplet, mais c’est pas réellement le coeur du jeu, car Nuclear Throne est l’exemple du jeu sans prise de tête, défouloir, et fun.

Et là, on aborde le vif du sujet : Nuclear Throne est en réalité un bon rogue-like des familles qui se joue clavier / souris où l’on incarne notre petit avatar dans des tableaux aux murs destructibles.
Le jeu nous balance sur un menu où l’on choisit son perso, et chacun à ses spécialités : Plus de vie, plus de munitions, balancer un son de corne de brume digne d’un Montage MLG…je les ai pas tous débloqués, mais les personnages proposent une approche bien différente des niveaux.

nuclearthrone

Chaque tableau est complété si l’on a tué tous les ennemis présents : Un trou noir viendra alors nous absorber vers le niveau suivant.
Notre épopée sera parsemée de coffres, apportant munitions et armes. Sachant que l’on a généralement deux armes maximum sur soi que l’on peut échanger pour éviter de tomber en rade, il faudra parfois être économe ou faire la course aux munitions quand la résistance ennemie sera en grand nombre. Surtout que j’ai remarqué que dès le début, notre personne est assez fragile : 3/4 Coups au but et c’est retour au tout début !

L’XP glanée sur les ennemis (des barres d’uranium) permettra à chaque level passé de gagner une compétence améliorant notre perso (vie, munitions, meilleur loot…), mais cela n’est possible qu’entre chaque niveau.
Et ainsi, votre quête commencera : Tuez les ennemis, pillez les trésors, évoluez, recommencez.

« Hein ? Votre pokémon évolue ! »

Question graphisme : Du pixel art qui tâche, mais qui toutefois reste assez correct, avec une direction artistique dans le look de nos persos et des ennemis un peu loufoque, allant puiser ça et là dans les influences diverses (Les boss du désert me rappellent des Pillards Tusken, par exemple)

C’est un rogue-like dans tout ce qu’il y a d’attractif et de rejouabilité, et même après 15H de jeu je n’ai toujours pas atteint le Throne. Le jeu est parfois assez corsé, mais on en redemande, c’est fun, et sans prise de tête.

nuclearthrone-2

Gros point fort du jeu, j’ai adoré la musique. Elle livre une ambiance tournant entre le western, le post-apocalyptique, et des petits instants à la gratte qui furent une petite surprise.

Y’a apparamment possibilité de jouer en Co-Op, pas encore testé. Ce qui serait un gros plus.

You didn’t reach the Nuclear Throne, NOOB.

Je n’avais pas suivi l’actualité autour de ce jeu. J’attendais sa release finale, car le jeu est là encore en build bêta, et mis à jour très régulièrement. Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais dès que je l’ai lancé, j’ai découvert un petit rogue-like très simple a prendre en main avec une ambiance barrée et le thème du premier niveau qui m’a fait hurler de joie.

Nuclear-Throne

Alors prenez votre perso (je prends le triangle avec les Sons MLG qui me font marrer), votre flingue, et en avant. Rejoignez ce fichu trône, ou échouez. Une bonne alternative à Isaac Rebirth, certes moins fournie en contenu au moment où j’écris ça, mais tout aussi fun !

Publicités

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s