Test : Etrian Odyssey Untold – The Millenium Girl

Etrian-Odyssey-Untold-The-Millennium-Girl_c

Alors que la majorité bruyante des joueurs s’adonnait à The Witcher III, je décidais de lancer un jeu de ma ludothèque qui traînait dans un coin. Ca s’appelle Etrian Odyssey Untold : The Millenium Girl. C’est un dungeon crawler en vue subjective, qui n’est qu’une refonte du premier épisode paru sur DS.
Je n’avais jamais testé Etrian Odyssey. Et j’ai essayé. Voici le récit de mes déboires.

Mazes Of Death

Tout d’abord, le jeu propose deux choix. Soit vous faites le mode « Classic » où vous bénéficiez de 9 Classes de perso, dont vous gérez la composition de l’équipe, la composition de vos personnages de réserve, votre nom de guilde, et tutti quanti. Il y a moins d’implication scénaristique que l’autre mode, mais le début est plus complexe, étant donné que vous gérez à 100% votre équipe.

Le second mode, appelé Story, comprend des doublages intégraux et des cutscenes, et raconte l’histoire d’un Highlander (Classe unique à ce mode) arrivant dans la ville d’Etria pour explorer le labyrinthe en sortie de ville. L’histoire nous fera rencontrer trois autres aventuriers (pré-tirés, avec leur classes et compétences) qui feront la découverte de Frederica, une Gunner (Classe unique la aussi) portant un armement futuriste tranchant avec l’aspect à priori médiéval du jeu.

A vous de choisir : Moins d’implication scénaristique mais plus de liberté (et difficulté), ou une histoire un peu moins libre, avec des pré-tirés. Personnellement, ai choisi le mode Classic.

1377195610-etrian-odyssey-untold-the-millennium-girl

Le jeu comprend deux « phases. » Tout d’abord, le village, comprenant une auberge, votre guilde, un vendeur, une taverne pour choper des quêtes, et le hall royal pour des quêtes plus importantes.

Ensuite, et là on passe au cœur du jeu : Les stratums, ou labyrinthes. Chaque labyrinthe comprend plusieurs étages, que l’on explore en vue à la première personne, tout en dessinant sa carte sur l’écran du bas. On peut ainsi marquer les pièges, les FOE (gros ennemis faisant office de Mini-boss à éviter), et certains points de drop de ressources, utiles à notre compte en banque et à la confection de nouveaux équipements.

Les combats sont au tour par tour, avec un rang avant / arrière pour vous et les ennemis, ajoutant une dimension stratégique au jeu. Soigneurs et Magiciens à l’arrière, Guerriers devant : Faites le meilleur choix pour éviter d’avoir des décès malheureux, vous obligeant de quitter le labyrinthe à pattes, pour peu que vous n’ayez pas débloqué le téléport aux escaliers des étages. Et croyez moi, dans ce jeu, les morts sont légion, et au moment où on le désire peu. Avis aux rageux.

Petit élément que j’ai apprécié, en dehors de ça : la possibilité de demander à la servante de notre guilde de préparer des plats augmentant la régénération de points de vie, ou d’autres concoctions aidant votre progression. Egalement, les Pierres de Grimoire, des objets fusionnables et équipables qui permettent d’obtenir des skills utilisables d’autres classes : Par exemple, il sera possible d’avoir un Survivalist (Archer) faisant des régénérations d’équipe et lançant des sorts de feu…
Egalement, le fait d’avoir pour chaque personnage un skill tree complet et varié dépendant du type d’arme utilisé : Par exemple, un Landsknecht peut se spécialiser au combat à la hache où a l’épée.

Etrian Odyssey Untold est donc un jeu très riche dans son gameplay et ce qu’il permet de faire avec son équipe : Pour peu que vous lancez le mode Classic, gérer du Prénom à l’équipement de vos persos (et aussi, vos finances) donneront une composante RPG très agréable où l’on possède un vrai contrôle sur ce que l’on fait.

Critical Hit

La partie graphique est très bien réalisée : Des sprites de chaque personnage au chara design un poil chibi mais appréciable, des ennemis plutôt variés tout en restant dans un monde médiéval (ou pas), et des décors en 3D bien refaits depuis la version DS. Ce remake ne se moque pas du joueur, et lui offre une refonte qui fait honneur à la 3DS. (Note : J’ai pu comparer grâce à un ami possédant la version DS du premier épisode.)

skills

Outre la possibilité de régler des sons d’époque ou la refonte audio, la partie musicale est elle aussi globalement réussie, aussi reposante dans le village / premier stratum que bien rythmée en combat. A mes oreilles, ce n’est pas transcendant, mais c’est plutôt réussi. En même temps, c’est le compositeur de Streets Of Rage.

Comptez le fait que j’ai mis 12 heures pour passer le premier Labyrinthe. Et que le jeu comprend en tout 30 étages de Labyrinthe. Comptez au minimum 60h pour compléter ce jeu, qu’il s’agisse de phases d’xp, de craft, de récolte de ressources, et de perfectionnement de nos persos. Vous allez pleurer des larmes de sang, mourir encore et encore, mais la récompense sera à la hauteur.

Etrian-Odyssey-Untold-The-Millennium-Girl-2

Stratum-geddon

Premier réel Etrian Odyssey pour ma part, ce fut rude, violent, difficile (en normal, pourtant), et à la fois prenant : Mourir, recommencer, améliorer ses persos, choisir les bons skills pour survivre 2 tours de plus : Un véritable « Dark Souls » du dungeon RPG.
Je n’ai absolument pas regretté mon achat, et même si j’ai ragé, hurlé devant l’injustice de certaines situations, j’ai continué. Et ce fut un véritable plaisir, que je vous conseille de faire -que si vous avez les tripes- dans le cas où vous appréciez les RPG. La mort vous attend à chaque ennemi, a chaque coup critique, et votre équipe de bras cassés deviendront peu à peu les gardiens de ces labyrinthes. Mais cela ne se fera pas sans un minimum de talent de votre part. Merci ATLUS.

Publicités

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s