Test – Carmageddon Reincarnation

carmageddon-reincarnation_wide

Carmageddon Reincarnation, est le dernier Carmageddon en date, ou plus précisément, ce qui constitue plus ou moins le remake total du premier Carmageddon, sur nos Ordinateurs modernes. Les mêmes codes, presque les mêmes environnements, et presque toutes les mêmes voitures : En avant pour un nouveau carnage motorisé que Frankenstein n’aurait pas renié dans Course à la Mort de l’An 2000. (P.S : Regardez ce film.)

Massaker

Scénario ? Il n’y en a pas vraiment. Des zones ouvertes, des courses organisées, des psychopathes du volant lâchés à tombeau ouvert dans ces zones peuplées : Ca va saigner, de la tôle va être froissée, des tripes vont gicler.

Carmageddon Reincarnation ne réinvente pas (totalement) la roue et reprend la formule de son aîné : Maps ouvertes, 6 voitures (dont vous), des bonus / malus loufoques planqués sur la map (Dont de nouveaux comme l’Opponent Ejaculator, le « Silencieux mais Mortel »…) et trois façons de gagner : Faire les tours de tracé en passant les checkpoints, Eliminer les adversaires…ou écraser tous les piétons de la carte.

On gagne des points en temps réel avec nos actions qui peuvent être investis pour réparer la voiture en pleine action, réapparaître, ou petite nouveauté, acheter des objets via un petit inventaire rapide appelé « ZOB », permettant par exemple de claquer 20 000 points pour obtenir directement un lance-enclumes. Pratique en cas de besoin, ce ZOB. Désolé pour l’humour graveleux : D’ailleurs, si vous n’en êtes pas friand, ce jeu en regorge. Entre le nom des améliorations de véhicules (Verge de Fer, Braquemard d’Acier…), et les actions accomplies en course, vous allez en bouffer.

carma5-1920x1080

Notre voiture, ou du moins si c’est pas un dragster / un Hummer / un Corbillard / un Monster truck / un Bulldozer, ne fera pas que la course : On a également d’autres modes comme le « Taureau » (Tuer le plus vite un piéton sur la map), la Course à la Mort (course sans autre condition de victoire que les tours), le Match à Mort en Arène.. Des petits ajouts qui varient l’expérience. C’est du Carmageddon, au goût du jour, avec le même aspect débile et gore qu’autrefois.

Fuites Sanguinaires

Graphiquement, c’est là que le bât blesse : Outre les soucis d’optimisation à la sortie du jeu, il reste quand même des textures très perfectibles, même en Textures Hautes. Même si c’est pas le principal argument du jeu, un petit effort aurait été le bienvenu, d’autant plus que ça ressemble à de la PS3 avec des textures d’Unreal Engine ayant chargé à 80%, pour certains éléments.

Pour la musique aussi : Un gros bémol car on n’a pas toute la B.O d’époque. Exit donc Fear Factory, on a Maximum Sexy Pigeon et Morgue, entre du Métal Industriel plutôt générique et de l’électro / dub assez énervante.
Conseil : Ouvrez le dossier ZAD_Audio, puis les fichiers audio présents avec 7Zip. C’est des archives contenant les sons du jeu, dont les musiques in-game et le script des morceaux dans la liste de lecture. Faites honneur au passé, foutez moi du Fear Factory, et mettez les bonnes ziks qui font honneur aux vieux épisodes. Bourrin, Brutal, voici les mots d’ordre.

Carmageddon-reincarnation-date-sortie-12

La campagne peut se faire en une quinzaine d’heures, le temps d’accumuler les points nécessaires à la progression. Notez aussi les défis à faire et les jetons a récolter pour customiser et renforcer les voitures, ainsi que la possibilité d’en obtenir de nouvelles.

Toutefois, le jeu comprend un mode multi avec les mêmes modes jouables qu’en solo. C’est très bien pensé, mais la mauvaise presse à la sortie sur l’optimisation à causé la désertion des serveurs.
Aucun DLC, mais un « CarMODGeddon » inclus, vous permettant d’installer des caisses / tracés custom (tutos dispos sur le net) pour jouer. Ce qui est très cool !

Reign In Blood

Comme avant, mais de nos jours. C’est kitsch, la maniabilité peut sembler lourde, mais ce jeu est débile, gore, vulgaire à souhait. C’est tout ce qu’on demande, avec une meilleure optimisation et une autre bande son. Dommage, car cela à terni la publicité du jeu. Pourtant, Carmageddon Reincarnation est fun, sans prise de tête, très con, relique d’un jeu d’avant qui revient avec son odeur de naphtaline pour rappeler les souvenirs de parties endiablées.
Passé cela, je reprendrais bien volontiers le volant de la Eagle de Max Damage. Prochain arrêt, la maison de retraite. C’est promenade aujourd’hui, et je vais gagner des points.

Carmageddon-Reincarnation-Is-Coming-Out-This-April-Video-476230-6

Publicités

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s