Test – God Of War

gowsmall

Beat-em-all iconique de la PS2, licence originale Sony, God Of War est un jeu jugé par beaucoup d’amateurs de Beat’em all comme un incontournable. N’ayant jamais fait les deux premiers opus canoniques, je me suis penché sur celui là suite à la collection Vita. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que 10 ans après, ce jeu reste très plaisant à jouer.

I AM WAR

L’histoire est en fait un gros flashback commençant avec un tentative de suicide de Kratos, du haut du Mont Olympe. Cet ancien général spartiate, qui a vendu son âme à Arès afin de survivre à un combat fatal, est devenu une machine à tuer incontrôlable. Sa quête pour se débarrasser du joug d’Arès et pour sauver Athènes ne fait que commencer…

Il est très dur de pas spoiler le scénario qui se découvre au fil de l’histoire, mais il résume brièvement l’histoire d’un mortel qui cherche la rédemption personnelle après avoir commis l’irréparable. Son chemin sera pavé d’obstacles, de mythes grecs repensés, et feront progressivement de lui un demi-dieu. Et pour un beat’em all, un bon scénario n’est pas fréquent, et même s’il n’est pas super original, il a le mérite d’exister et d’être cohérent, afin de comprendre les motivations du personnage.

god-of-war-ghost-of-sparta-review-1

Même si j’y ai joué sur Vita, le jeu est plutôt simple à prendre en main aussi bien pour les coups que pour les combos, avec un stick pour esquiver et une touche de parade. Des sorts se débloquent au fur et à mesure du jeu, et seront (tout comme vos lames), améliorables avec des orbes rouges qu’on récupère sur les ennemis. Nouveaux coups et dégâts s’ajoutent alors, tout comme la jauge de vie / magie qui pourra augmenter en récupérant les Yeux de Gorgone / Plumes de Phénix.

Les combats sont très nerveux, parfois un peu retors face à certains ennemis quand vous êtes encerclé, et que vous coups semblent faire pas énormément de dégâts. Certains ennemis sont un peu plus résistants, et il vous faudra ruser et utiliser les QTE pour en venir à bout.
Mention spéciale pour le QTE d’Aphrodite, et les énigmes bien pensées, même si certains passages sont un peu sadiques.

FEAR ME, OLYMPUS

Alors oui, ça date, mais ne serait ce que pour les décors qu’on penserait tirés directement de peintures antiques, des situations épiques, et des environnements variés, God of War s’en sort plutôt bien pour l’époque. Et même sur Vita, cela reste très correct.

Les musiques sont très bien réalisées et illustrent la tragédie des situations qui s’offrent à vous : Entre Athènes en ruines, le Temple de Pandore, ou encore le territoire d’Hadès, la musique rajoute un sacré plus à l’ambiance qui est très prenante.

God-of-War-Origins-Collection-1

L’ayant fini en un peu plus d’une dizaine d’heures, le jeu se laisse jouer, ne paraît jamais trop court, et la quête de Kratos vous semblera par moments interminable. Qu’importe, vous aurez votre ration de têtes coupées et de finish moves sanglants. Ce qui est plutôt bon pour un Beat’em’All. Avec en prime des secrets a débloquer et un new game +, utile pour les modes de difficulté élevés.

Divin ?

J’avais joué à Chains Of Olympus sur PSP, et ce God Of War 1 est certes moins brutal que Chains Of Olympus par moments (ou ce n’est qu’une impression), mais Kratos, sous ses airs de machine à tuer, est un héros aussi humain qu’incroyable, et même si le jeu n’est pas parfait, on a parfois du mal à lui trouver des défauts. La difficulté est généralement bien dosée, les coups ne sont pas très variés, mais il y en a assez pour assurer de la variété (sans compter la magie), et cela reste très simple d’exécution.

2014-04-30-234815
En bref, c’est facile à prendre en main, épique, sanglant, et l’univers dépeint permet bon nombre de fantaisies qui vous tiendront en haleine : Une très bonne pioche, et jouez-y.
Faute de quoi, le Fantôme de Sparte viendra s’occuper de vous.

Publicités

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s